accueil > articles > albums > Angèle Osinski

publié par Philippe Ache le 09/05/19
Angèle Osinski
- A l'évidence
A l'évidence

Lorsque, il y a deux ans, nous découvrîmes Prélude, le 1er EP d’Angèle à la Passerelle.2, confessons-le : nous sommes passés à côté.
Le coup de cœur ressenti pour son 1er album à l’évidence est donc pour nous une totale et belle surprise.
Entre les deux disques : une véritable métamorphose, mais aussi la signature par un label : FRACA !!!.
Ce jeune label a un don pour mettre sur le devant de la scène des artistes qui font mouche Emile Marsh, Superbravo, Angèle Osinski : trois sorties, trois réussites !

Soulever le masque des apparences

La sortie d’ à l’évidence fut précédée il y a quelques semaines du single Amour et Décadence. Et là encore, nous faillîmes louper le coche. Que voulez-vous ? Vos matelots sont parfois un peu bourrins. Pourtant l’humour du clip de Robi ne laisse planer aucun doute : ce titre pop faussement naïf possède déjà toutes les qualités de l’album à venir : mélodie entêtante, plusieurs degrés d’écoute et arrangements parfaits.

La collision de deux talents

Le disque est écrit et composé par Angèle Osinski, réalisé et enregistré par Katel et arrangé par les deux. Katel : sa réputation n’est plus à faire. Que ce soit sur ses propres disques (Elégie), ses collaborations avec Robi (La Cavale), voire même en tant que simple musicienne (excellente bassiste de Joy par exemple) tout lui réussit. Angèle la remercie ainsi : « merci d’avoir su voir, entendre, transformer ».

Vu de nous toutefois, les apports d’Angèle à Katel sont aussi très importants : une collaboration gagnante - gagnante. Katel, en se mettant au service d’Angèle, s’autorise plus de lâcher-prise, plus d’audace, plus de légèreté que sur ses propres productions.

Les talents d’Angèle et de Katel se complètent à la perfection. En témoigne D’ici , un des meilleurs titres de l’album.

Etonnant patchwork et disque totalement addictif

A l’évidence est une succession de chansons légères, de titres aigres-doux, de moments plus sombres,d’autres drôles. De vrais moments d’émotions y succèdent à des tranches d’auto-dérision. Au fil des mélodies, Angèle incarne différents personnages : tour à tour séductrice, muse diaphane, bonne copine, femme fatale. Elle ose même s’attaquer au personnage d’Audrey, l’irrésistible peste de Twin Peaks dans la clip d’à L’évidence.

Au fil des écoutes le charme du disque ne cesse de croître. Cet album, que nous avons dans un premier temps écouté par curiosité, nous a définitivement fait succomber.

Partager :

publié par le 09/05/19
Informations

Sortie : 2019
Label : FRACA