accueil > vidéos > clips > Yvonne La Nuit

publié par Mickaël Adamadorassy le 25/05/19
Yvonne La Nuit - Bright Stars

On a découvert Yvonne La Nuit en concert avec Sofia Bolt et ses potes, elle interprétait alors quelques titres de son projet solo. Qui vient après des collaborations plutôt prestigieuses : Guillemette (et non elle ne s’appelle pas vraiment Yvonne, c’est un film en fait) a été choriste pour Air, Dionysos, Alb ou encore Yan Wagner. Forcément là vous vous dites qu’elle doit avoir une jolie voix... et bien oui et on peut même aller jusqu’à dire très très très jolie voix.

Son EP est un écrin précieux de piano délicat et de cordes sensibles, où vient se poser un oiseau une voix de velours. C’est une musique de chambre, propice à la rêverie, la mélancolie, imprégnée de romantisme, ce qui avec le piano et les arrangements néo-classiques rappelle forcément un peu Agnes Obel. Au fur et à mesure de l’écoute, s’installe comme une petite bulle, un sentiment d’apaisement voir de félicité. Yvonne La Nuit évoque des choses qui ne sont pas trop dans les tendances actuelles, mais plutôt la magie d’un vieux Disney vu avec des yeux encore neufs et quelque part tant mieux.

A la longue les compositions "ronronnent" peut être un peu trop, on aurait aimé de la dissonance, des choses un peu plus surprenantes, rythmiquement, harmoniquement, dans la manière de jouer les instruments. Il faut dire que l’EP sort alors qu’on est en plein digestion du The National où dans les arrangements de cordes ce sont les techniques contemporaines qui s’invitent dans la musique "populaire", mais bon il s’agit là d’un premier effort et rien que pour la qualité de la voix, la beauté qu’évoque la musique d’Yvonne La Nuit, le projet mérite qu’on s’y intéresse.

Partager :