accueil > articles > albums > wilco

publié par terant le 10/07/02
wilco
- yankee hotel foxtrott
yankee hotel foxtrott

blip blip

voilà un mois que yankee hotel foxtrot se bat avec turn on the bright lights d’interpol pour occuper la platine. Un mois durant lequel les quelques 7 minutes de "i am trying to break your heart" auront été soigneusement écoutées en boucle, charmé tour à tour par la richesse rythmique qui ne se contente pas de blip blip ou d’une simple batterie millimétrée, par cette voix un peu fragile, celle de jeff tweedy qui chante l’amour avec des propos drôles, décalés et justes à la fois, mais également par l’impressionnant travail sonore (et qui se révélera par la suite non-spécifique à ce morceau) : de belles nappes de synthés qui donnent un relief saisissant au morceau, une ligne de clavier un peu folle et jim o’rourke aux manettes pour un final proche (mais moins douloureux) du dernier morceau de son insignificance, paru l’an passé, auquel jeff tweedy et jay bennett participaient.

hésitation

de peur d’être déçu, les enceintes reprenaient donc invariablement ce premier morceau. et puis la curiosité l’emporta... cette perle qu’est "i am trying to break your heart" est suivie d’une autre merveille, "kamera" et ses guitares acoustiques au son tellement chaleureux, et ainsi de suite... yankee hotel foxtrot est un ensemble incroyablement homogène sans être plat, linéaire ou répétitif. un de ces disques de songwriter dont seule l’amérique a le secret, des écrits ingénieux mis en sons avec une rare habileté... grandaddy mixé par brian eno ("heavy metal drummer" en donne une assez bonne illustration) ou whiskeytown revu par jim o’rourke. hésitation.

mutante

yankee hotel foxtrot sonne parfois comme le pendant américain du chef d’oeuvre pop de l’an passé, le rings around the world de super furry animals ("jesus, etc." en rappelle les sonorités). si n’étant pas un fanatique de l’alternative country vous aviez un peu boudé les précédents opus du groupe (...c’est mon cas), leur évolution vers des structures plus alambiquées pourrait davantage vous séduire... leur pop expérimentale (néo-pop ? pop mutante ?) mérite amplement une place aux côtés des derniers flaming lips ou jim o’rourke. de toutes les manières, yankee hotel foxtrot se rappellera à vous dans mon classement de fin d’année.

Partager :

publié par le 10/07/02
Informations

Sortie : 2002
Label : nonesuch