accueil > vidéos > sessions > White Crocodile

publié par Mélanie Fazi, Mickaël Adamadorassy le 06/08/14
White Crocodile - Session acoustique #621

Quand un groupe qu’on sait porté en live sur le rock énergique accepte le défi d’une session acoustique, on peut souvent s’attendre à un résultat surprenant. Le moins qu’on puisse dire, c’est que cette fin de journée avec White Crocodile fut une expérience contrastée. D’abord deux titres offerts en toute simplicité dans les loges étroites du Divan du Monde où l’on s’entasse tant bien que mal. On réfléchit à la disposition, Julien, Erik et Jeff s’alignent sur le canapé tandis que Julie restée debout se place un peu en retrait. Puis ils se jettent à l’eau. La version dépouillée de « Restless » fait ressortir l’écriture mélodique du morceau tandis que « One Way Ticket », que l’on entendait pour la première fois, dévoile des nuances blues insoupçonnées dans la voix de Julie. Le charisme du groupe est intact mais l’énergie qu’on leur connaît sur scène est davantage retenue, intériorisée.

Quelques heures plus tard, on reconnaît à peine le groupe qu’on voit se déchaîner sur scène, plus intense et plus fou encore que dans nos souvenirs : ils donnent tout ce qu’ils ont, ne tiennent pas en place et nous emmènent au-delà du potentiel déjà conséquent qu’on leur prêtait jusque-là. Un concert décoiffant, ébouriffant, un pur moment de rock’n’roll. On goûtera d’autant plus la session en la redécouvrant a posteriori : le contraste est presque irréel.

Si ces deux morceaux vous ont plu, et en attendant de découvrir White Crocodile sur scène et bientôt sur album, leur excellent EP Je t’aime l’amour vous donnera un aperçu de leur univers où le cabaret déglingué côtoie le punk incisif dans des ambiances tour à tour festives et quasi lynchiennes.

(Texte : Mélanie, vidéos : Micky)

Partager :