accueil > articles > albums > Shai Maestro

publié par Maud Rm le 18/02/21
Shai Maestro
- Human
Human

Human est le nouvel album du pianiste Shai Maestro, le second paru chez ECM et le sixième de sa carrière de leader.

Shai Maestro nous propose un format différent puisque cette fois-ci en quartet et non en trio. Le trompettiste Philip Dizack rejoint en effet les fidèles compagnons de Shai, à savoir Ofri Nehemya à la batterie et Jorge Roeder à la contrebasse. Une association de talents bien inspirée puisque le résultat est étourdissant.

Une harmonie et une complicité de jeux se dégagent de cet album où règne une atmosphère onirique. Les morceaux se succèdent avec fluidité, mêlant composition et improvisation, dépeignant chacun des tableaux différents. Les onze morceaux furent enregistrés en quelques jours au studio La Buissonne (dans le Sud de la France) sous la direction de Manfred Eicher (le fondateur d’ECM). La qualité sonore de cet enregistrement est remarquable.

A l’exception d’un titre (une revisite réussie de "In a Sentimental Mood" de Duke Ellington), l’album est intégralement composé par Shai. Celui-ci s’impose actuellement comme un des pianistes incontournable sur la scène internationale du jazz : après avoir collaboré avec le bassiste Avishai Cohen de 2006 à 2011 en studio et sur scène, il créa ensuite son propre trio. Il s’est rapidement affirmé comme un talentueux pianiste combinant la modernité et la tradition, la sobriété et l’efficacité, les rythmes et les mélodies.

Ses compagnons de route sur Human s’avèrent tout aussi doués. Le trompettiste Philip Dizack s’associe parfaitement aux compositions de Shai par sa vivacité et sa maîtrise de l’improvisation. Originaire du Wisconsin, c’est un trompettiste expérimenté puisqu’il collabore depuis une quinzaine d’années avec de multiples musiciens de styles différents. Il s’est révélé au fil du temps par son talent, notamment sur la scène jazz new-yorkaise, tout comme Jorge Roeder. En effet, ce contrebassiste convoité d’origine péruvienne est reconnu comme l’un des plus polyvalents dans son domaine. Auprès de Shai, une alchimie s’opère entre ces deux fidèles complices. Quant à Ofri Nehemya, jeune batteur israélien de 27 ans, il est éblouissant de virtuosité : issu du prestigieux Berklee College of Music à Boston, il évolue auprès des plus grands de la scène jazz depuis ses 19 ans.

Ce quartet se complète parfaitement, chacun faisant écho à l’autre et étoffant les notes de l’autre. Human nous invite à vivre différentes émotions en une balade intérieure, tel un spectateur déambulant dans une galerie d’art et qui laisse respirer ses sentiments devant chaque œuvre. Se laisser porter par le lyrisme de "Mystery and Illusions", l’éclatante douceur de "Human", la vivacité de "The Thief’s Dream", le raffinement de "Hank and Charlie" (morceau rendant hommage au pianiste Hank Jones et au bassiste Charlie Haden)… Le ravissement opère jusqu’à la dernière note avec le titre "Ima", qui conclut l’album et signe une révérence intemporelle aux souvenirs, un hommage tendre et sublime.

Human est une parenthèse enchantée réussie, un album à l’atmosphère sentimentale où chacun est libre d’écrire une part de soi… Album à découvrir sans attendre et dont l’écoute fait naître une irrésistible envie de le vivre en concert !

Partager :

publié par le 18/02/21