accueil > vidéos > sessions > Scott Bradlee’s (...)

publié par Renaud de Foville le 01/12/17
Scott Bradlee's Postmodern Jukebox - Session #912

L’histoire de Scott Bradlee et son Postmodern Jukebox est incroyable. Ce que l’on pourrait appeler un Big Band à géométrie très variable post des reprises sur Youtube et se fait très vite remarquer (au point de dépasser aujourd’hui les 800 millions de vues !!). Puisant dans un très vaste répertoire qui couvre des décennies de musique, le Postmodern Jukebox propose une reprise par semaine en vidéo. Tout en assurant plusieurs tournées mondiales au point de pouvoir être en même temps en Europe et aux USA, magie de la franchise, la gageure de publier une vidéo par semaine n’est pas simple. Où qu’il soit le groupe se filme et s’enregistre avec une nouvelle reprise. Voix, piano, clarinette, contre basse, percu, violons, cuivres, claviers tout est possible pour Scott Bradlee et ses musiciens. Reprendre David Bowie, comme Nirvana, comme des chants de Noêl, des classiques du répertoire américain, mais aussi des reprises d’autres pays. Le PostModern est ouvert à toutes les musiques ou presque et arrive à les faire sonner comme un Big band des années 30.

Il faut dire qu’en plus de trouver des musiciens hors pairs Scott Bradlee à le don pour trouver des voix absolument incroyables. En tournée en Europe, le Postmodern est à Paris et a investit le studio Saint Germain, dans le quel nous avions filmé un live de Aetherlone, pour sa reprise de la semaine. Nous profitons de l’occasion pour venir filmer un morceau. A priori ils sont neuf et on s’inquiète un peu pour le son. Mais le groupe est déjà en place, réfléchit à la formule pour la vidéo du Cargo et nous propose une reprise hors du commun de Sweet Child O Mine des Guns N’ Roses en formation réduite et avec Casey Abrams au chant, et quel chant, quelle présence, quel plaisir. Il faut le voir trouver des idées pour s’amuser, pour faire vivre ce morceau. Et cette voix, qui remplit le studio et couvre les instruments. Impressionnant.

Sweet child o’ mine

Un très grand merci à Xavier, à l’équipe du Studio St Germain pour son accueil et son aide.

Images : Renaud de Foville

Partager :