accueil > articles > albums > R.E.M.

publié par Sfar le 05/04/08
R.E.M.
- Accelerate
Accelerate

Ah mais OUI !

Ah ouaiiii ... ..... REM ou R.E.M. pour les plus érudits, on les avait presque oubliés depuis toutes ces années ! Le groupe de Michael Stipe qui fut à l’origine de quelques uns des plus grands tubes planétaires des années 90, bien sûr qu’on les connaît. On les connaît forcément. Surtout que depuis presque 3 décennies, Michaël Stipe et ses camarades ont toujours su rester très actifs : composant régulièrement et participant même à quelques collaborations artistiques hasardeuses comme par exemple un duo avec les futurs spécialistes irlandais de la transaction immobilière. Aaah REM... c’était quand même bien sympa à écouter quand nous étions jeunes et encore insouciants. Pour la rebelle attitude un petit coup de “Loosing My religion” et puis dans les moments plus festifs l’inévitable morceau interprété avec les B52’s : “Shiny Happy People”... Il va sans dire que les R.E.M. se sont toujours présentés comme les dignes héritiers de groupes comme P.I.L. et qu’en parallèle N.T.M. et d’autres ne peuvent renier l’inspiration patronymique que Stipe et sa bande leur ont apporté ! Ahhhh... c’était cool quand même les années REM... Et les moins fans des fans n’imaginaient même pas que ce groupe avait continué d’exister depuis toutes ces années. Pourtant il y en a eu des albums, des best of, des live et là en 2008 un 14ème Lp, Accelerate, qui sort même un premier avril ! Ah la bonne blague, on s’esclaffe, c’est un peu comme si on nous disait que depuis presque un an un énervé du bulbe et du reste dénommé Nico. S. présidait notre doux et beau pays.

1er avril ou pas, Michaël Stipe et ses complices sont bel et bien de retour. Pourtant ce n’est pas comme si on l’attendait désespérément cet album, surtout que les dernières réalisations du groupe n’ont pas été des plus transcendantes mais la curiosité, un petit goût de revenez-y font qu’on a très envie d’y jeter une oreille. Le premier single “Supernatural Superserious” dont la vidéo (que Vincent Moon a eu l’extrême amabilité de réaliser pour le groupe et ça c’est un geste qu’il convient de souligner !) circulait depuis déjà quelques jours avant la sortie de Accelerate. Il s’agissait là d’un premier extrait très efficace, bien rock avec des guitares nerveuses et un chant enlevé. Belle surprise en effet, on se dit que le groupe a bien vieilli, qu’il a su garder les petites recettes qui ont déjà fait son succès et nous voilà impatients de découvrir l’ensemble.

Une oreille distraite tout en étant attentive (si si c’est possible) sur l’ensemble de Accelerate et on trouve l’album plutôt bon, une renaissance, des morceaux puissants : la confirmation qu’on a là une belle surprise, un album qu’on n’attendait plus. Mais bon voilà, prise dans la folie des sorties printanières, pressée d’écouter d’autres artistes et ne disposant que de deux oreilles et d’un temps limité d’écoute, la belle surprise R.E.M. sera vite mise de côté sans pouvoir m’y replonger.

Le délicieux effet Blogo-Moon

Pendant que certains se détendent en mâchant du bubble-gum toute la journée, moi je me shoote au blogo-Moon en ce moment. Et pas n’importe quel Blogo-Moon celui version R.E.M. justement !

Alors que Accelerate était déjà presque au rayon des vieilleries de la semaine dans mon esprit kleenex, voilà que nos camarades blogothécaires mettent en ligne la session d’un Concert à Emporter de R.E.M. réalisé à Athens en septembre dernier soit en pleine phase créatrice de Accelerate.

Tiens donc, R.E.M. sur la blogo il nous faut voir cela, et puis c’est toujours agréable de jeter un œil sur les plans métallisés et souvent bien trouvés de Vincent Moon. On lance “Houston” (pas le centre spatial qui règle des problèmes de navettes mais la première vidéo de la session), et nous sommes délicieusement surpris : ce morceau acoustique est vraiment excellent ! Puis viennent le tour de “Living Well Is The Best Revenge”, de “Until The Day Is Done” ou encore “On The Fly” et là on se pince, on commence à douter, à se dire que ces morceaux sont vraiment tous très bons et pourtant ils ne nous avaient pas tant marqués lors de l’écoute de Accelerate. Ce doit être d’autres titres, des plus anciens, ce n’est pas possible autrement ! Et pourtant, tous les morceaux joués en acoustique en septembre dernier pour la Blogothèque sont des morceaux du dernier album uniquement. je vous rassure : je ne suis pas non plus totalement démente ou en train de débuter un pré-alzheimer mais il faut reconnaître que ces versions acoustiques donnent une vision bien différente et un ressenti beaucoup plus puissant que lors de leur découverte sur album. Et cela ne fait qu’étayer ce qui fut déjà souligné dans quelques chroniques de mes camarades matelots au détour de nos sessions vidéos cargo, il existe parfois un véritable effet session qui nous pousse à vouloir découvrir un artiste ou un album.

Un des morceaux qui m’était apparu plutôt sympathique sur disque “Sing For The Submarine” se révèle par la vidéo de Moon comme un des meilleurs morceaux composés par R.E.M. depuis fort longtemps. Cette vidéo est à voir, à écouter et surtout à analyser en profondeur : le groupe est enfermé dans un silo métallique pour jouer, ce qui créé déjà une atmosphère bien pesante. Puis, au fur et à mesure que le titre est joué, Michaël Stipe bat le rythme à coups de coude ou de pied dans les parois du silo. Apparemment, comme le confie Vincent Moon, cette rythmique sourde et puissante n’était pas prévue sur la version originale, et c’est suite au rendu du C.A.E. que ce morceau (et d’autres certainement) a évolué vers quelque chose de beaucoup plus intense. Il n’en fallait pas plus pour que le réalisateur Moon s’extasie dans parle d’avoir lors de cette session « participé au processus créatif » et ne pas l’avoir « seulement documenté »... Alors que penser du rôle indéniable ou pas de Vincent Moon et de la blogothèque dans la réussite de cet album de R.E.M.

Quoi qu’il en soit ce Concert à emporter a l’avantage considérable de présenter des versions acoustiques vraiment réussies des morceaux de Accelerate , donnant l’envie de se plonger et d’écouter intensément un album qui mérite bien plus qu’une écoute distraite et attentive de seulement quelques jours.

Partager :

publié par le 05/04/08
Derniers commentaires
ArnD - le 10/04/08 à 14:08
avatar

Il serait dommage de limiter R.E.M. à “Loosing My religion” (Plutôt "LOsing" d’ailleurs ; ) ou à l’anecdotique “Shiny Happy People” car la carrière du groupe pré-Out Of Time est quand même d’une richesse incroyable. Du parfait Murmurau sous-estimé Green, la bande à MichaËl (c’est vrai que ça me fait marrer de le lire à la française avec les trémas : ))) ) jalonnent ses albums de pépites incroyables qui soulignent le songwriting de Stipe, tour à tour romantique, mélancolique ou politique. Et puis par la suite il ya quand même Automatic For The People, plus pour "Drive" ou "Sweetness Follows" que pour "Everybody Hurts" qui a perdu de sa force par un trop grand airplay sur les radios du monde entier ! Enfin ne pas sous-estimer Monster, presque une réaction épidermique au suicide de Cobain, ou bien les expérimentations electro-pop de Up, le dernier "grand" album du groupe. Ce nouvel opus s’écoute bien, mais on a quand même la désagréable impression que R.E.M. n’a plus grand chose à raconter et faillit à se réinventer. Dommage.

Sfar - le 10/04/08 à 16:41
avatar

Oooooooh ça va pour les trémas , c’est parce qu’en tant que Gaël j’adore mettre des trémas partout héhéhé ;)

Alors oui en effet tu n’es pas la première personne à dire que l’album Green (que je ne connais pas, je le dis sans honte) est vraiment un album essentiel dans la carrière du groupe.
Ensuite c’est vrai qu’il y a aussi tout un engagement politique dans les textes de Stipe, merci de le rappeler. Merci Arnaud surtout d’apporter des précisions fort intéressantes complétant mes quelques impressions.