accueil > vidéos > sessions > Other Lives

publié par Renaud de Foville le 29/04/15
Other Lives - Session acoustique #693

Nous nous étions croisés le temps d’une session, dans les sous sols d’un restaurant parisien. Il était tôt, un matin. Tout s’est fait en douceur, comme dans du coton et c’était beau, magnifique, comme le premier album du groupe et de son morceau parfait par excellence Tamer Animals.

Nous nous retrouvons au Showroom de Gibson. La session devait être plus ou moins acoustique... Mais le groupe a décidé de se brancher, de mélanger, de chercher, de trouver. La mise en place pour la session précédente est un peu longue, mais on profite de ce moment pour écouter les deux morceaux que les Other Lives jouent pour We Love Music, petit plaisir égoïste. On attend, on observe, une bonne heure, tout en douceur, tout le monde reste incroyablement calme et serein, comme si le temps était arrêté, alors que les américains ont trois jours parisiens de promos et de concerts incroyablement denses. Mais comme à notre première rencontre, tout se passe dans un calme et une douceur communicative. On a même le temps d’évoquer leur premier concert en France, à la Route du Rock, la rencontre avec Josh T. Pearson qui avait partagé la scène avec eux ce jour là. Et puis on regonfle notre ego en apprenant que Jesse a beaucoup aimé la première session que nous avons tourné ensemble...

Et puis tout s’accélère, on se met en place en quelques minutes, des amplis, un piano, une batterie, les voix, un violon, des niveaux très différents et on se retrouve tout seul pour essayer de sortir quelque chose de ce magnifique bordel très organisé. Tout va très vite, trop vite, nous aurions aimé un autre morceau, plusieurs, un concert même.

Other Lives est un groupe précieux, touchant, émouvant, fragile et touché par la grâce. Il faut se ruer sur leur nouvel album, sur les concerts qui nous permettront d’attendre la prochaine rencontre, la prochaine session.

Easy way out

Un immense merci au Showroom de Gibson pour leur gentillesse et à Claire pour avoir rendu ce moment possible !

Images : renaud de Foville

www.lecargo.org

Partager :