accueil > vidéos > sessions > Ornette

publié par Renaud de Foville le 29/01/13
Ornette - Session #480

Nous n’avions pas vu cela depuis... longtemps. Peut être le milieu des années 80. On ne sait plus. Mais la seule chose qui compte c’est ce qu’est devenu Paris pendant quelques heures, même pas deux jours.

Ce dimanche matin en descendant le canal St Martin on se dit que tout cela est trop beau, trop rare pour ne pas en profiter. Quand Paris est tout blanc, incroyablement calme, quand vous voyez les regards, les sourires, quand vous croisez les enfants, les parents mais aussi les adultes qui ne sont pas parents et qui redeviennent des enfants, il n’y pas à hésiter. Paris est devenu un immense terrain de jeux, Paris est devenu un décor de rêve, Paris est pour ces quelques heures totalement magique.

Alors on propose en lançant à la cantonade virtuelle de tourner une session là, maintenant, tout de suite. Ils sont aussitôt plusieurs à nous répondre, mais nous n’avons pu en croiser que deux. Question d’organisation.

Ornette nous propose le square en bas de chez elle. Evidemment fermé au public. Mais facile d’accès. Preuve en est de ces skieurs que l’on voit à l’autre bout du parc, de cette famille et cette petite fille qui viendra s’immiscer et jouer avec Ornette ou encore de ces deux amis qui vont passer plus de 20 minutes à gratter la table de ping pong du parc pour pouvoir y jouer !! Il fait froid, nos pieds s’enfoncent dans la neige jusqu’aux chevilles, mais tout le monde est heureux, tout simplement heureux d’être là. Le chocolat au miel d’Ornette nous réchauffe entre deux prises. On oublie le froid, on profite du décor,de l’instant et on redevient nous même des enfants...

Un grand merci à Ornette, So was the Sun, Audrey et Yasmine !

Be my baby

Images : Renaud de Foville

vous trouverez tous les 13 du mois de l’année 2013 une reprise inédite et gratuite sur le site d’Ornette...

Audrey du Palindromeétait là avec nous, elle a pris quelques photos et a raconté sur son site les quelques instants passés ensemble et c’est ici.

Partager :