accueil > vidéos > sessions > Opium Dream Estate

publié par Renaud de Foville le 31/03/20
Opium Dream Estate - Session Confinée #012

La majeure partie de la planète est en confinement. La France n’y échappe, pas de petit village de la Gaule qui résiste à l’envahisseur. Cette fois ci, nous devons tous rester chez nous pour aider à combattre ce virus, fléau planétaire. Mais la résistance à l’ennui, au temps qui passe trop doucement prend forme et l’équipage du Cargo ! vous propose les Sessions Confinées. Nous continuons les sessions du Cargo ! mais cette fois ce sont les artistes qui s’enregistrent chez eux avec les moyens du bord et nous partageons ces moments avec vous au quotidien on l’espère.

12e Session Confinée. Le temps s’est légèrement dilué pour beaucoup d’entre nous. Cette situation aussi étrange que totalement exceptionnelle est en train de s’installer. Mais les artistes que nous aimons, que nous suivons ou que nous découvrons chaque jour sur le Cargo ! n’ont pas dit leur dernier mot. Aujourd’hui c’est avec Opium Dream Estate que nous allons passer quelques instants, le temps de deux chansons très exactement. C’est Sébastyén qui de chez lui nous joue un morceau du répertoire du groupe tiré de l’album "Some Kinds of Ghosts" et une très belle reprise du superbe "Killing Moon" des Echo & the Bunnymen. Le groupe prépare déjà son cinquième album et on vous conseille d’aller découvrir les Opium Dream Estate.

Nous demandons aux artistes qui participent aux Sessions Confinées de nous conseiller un livre, un film et un disque pour cette étrange période que nous vivons. Voici les conseils de Sébastyén :

  • Album : j’en conseille deux. Songs from the Front Row, best of Ocean Colour Scene, qui me met toujours de bonne humeur en toute circonstance et me donne envie de courir de joie (Bon faut avoir un grand appartement du coup mais bon... ;) ). Et le Pop Crimes de Rowland S. Howard. Plus sombre mais où se dégage par endroits de la lumière. Un peu comme la situation que nous vivons en ce moment. Après les heures sombres, viendront des jours meilleurs.
  • Film : Paris Texas. Pour les mêmes raisons de Pop Crimes de RSH. Et puis les grands espaces américains invitent au voyage et à l’évasion.
  • Livre : une Auto-biographie que j’ai lu récemment et qui m’a touché. Comme une Version Arty de la Haute Couture de Cookie Muller. Une personne lumineuse qui a vécu mille vie en une seule, trop courte. On voyage, on rit, on pleure aussi mais on garde un souvenir incroyable de cette femme que j’aurais aimé rencontrer.

River

Killing Moon

Si vous voulez découvrir l’univers de Opium Dream Estate c’est par ici

Merci à Sébastyén

Partager :