accueil > articles > albums > oasis

publié par alex le 15/11/00
oasis
- familiar to millions
familiar to millions

hooligans

on a du mal à suivre tous les rebondissements de la carrière épique d’oasis. chaque numéro du nme ou du melody maker apporte son lot de scoops, révélations et ragots sur le groupe des frères gallagher. on va donc s’en tenir aux disques, et le dernier n’est pas un nouvel album studio mais leur premier live officiel, enregistré le 21 juillet dernier dans le temple de wembley devant 75000 fans - qui a dit hooligans ? - déchaînés. alors bien sûr les journalistes français ont tous crié au scandale, pour plusieurs raisons toutes plus excellentes les unes que les autres, bien sûrs ce sont des journalistes français voyons : d’abord il y a marqué oasis dessus, et par les temps qui courrent ce n’est pas du tout, mais alors pas du tout politiquement correct.

scandale

ensuite, c’est un live - mon dieu, une opération bassement commerciale, quel scandale. on nous explique donc que le groupe a touché plus bas que terre et ferait bien de disparaître de la circulation au plus vite. n’importe quoi ! le plus amusant, c’est que les magazines font en général, dans le même numéro, l’éloge du nouveau u2. pourquoi ? bonne question... oasis a très bien fait de sortir un live : c’est un vrai groupe rock’n’roll, peut-être le dernier d’une longue lignée. oasis a écrit plus de classique que l’ensemble des autres groupes anglais de sa génération. liam gallagher a une vraie présence sur scène , n’en déplaise à certains. il est né pour chanter devant 75000 personnes, personne ne peut le contester, et c’est un vrai bonheur de l’entendre mugir les paroles de “cigarettes and alcohol” ou de “live forever”. s’il y a bien un groupe qui devait sortir un live en cette fin d’année 2000, c’est oasis.

album studio

attention, ce double-album n’est pas parfait, et ne prétend pas l’être : il a été un peu trop retravaillé en studio, il y a une chanson de be here now dans la set-list, liam n’est plus vraiment le liam de 1995-96. mais cet enregistrement, devant leur public, capture parfaitement l’esprit d’un concert d’oasis, et on ne lui en demande pas plus. difficile d’autre part de dégager une ou plusieurs chansons, la reprise du “hey hey, my my” de neil young est épatante, “gas panic” est énorme, “rock’n’roll star” est tout simplement géniale, etc... le groupe - noël ? - a eu la bonne idée de laisser les petits discours de liam entre les chansons : c’est légendaire comme d’habitude, mais il vous faudra plusieurs écoutes pour comprendre l’accent à couper au couteau du lad de manchester. on ne saurait donc trop vous conseiller cet album live. si vous aimez oasis, vous adorerez. si vous n’aimez pas oasis, vous détesterez comme vous n’avez jamais détesté un disque, mais un jour, peut-être, vous comprendrez enfin... « this is gonna blow your fookin head off. manchester you’re mad for ittttttttt !!!!! »

Partager :

publié par le 15/11/00