accueil > articles > zooms > Mina Tindle

publié par Mickaël Adamadorassy le 15/02/14
Mina Tindle - En Studio
En Studio

En avant-première de son deuxième album dont la sortie est prévue pour la fin d’année, Mina Tindle a offert à Colette un premier titre inédit pour leur compilation French Kiss sortie pour la Saint-Valentin.

Le morceau en question intitulé Love Letter est une reprise de Brent Ballentyne que vous connaissez déjà si vous avez lu l’interview de Pauline/Mina disponible sur Le Cargo ! : il s’agit d’un des membres de The Limes, le premier groupe de Pauline. et cette Love Letter écrite par Brent est restée une de ces chansons préférées.

C’est donc une idée de reprise qui est venue tout naturellement et ça devient une habitude c’était aussi l"occasion de faire venir chanter toute cette bande qu’on commence à bien connaître : Lidwine, Maud (Myra Lee), Dorothée Hannequin (The Rodeo), Diane (les Collettes), Emma Broughton, au piano un fidèle aussi : Maxime Chamoux ( Toy Fight, Please don’t blame Mexico et aux guitares Olivier Marguerit, Guillaume Villadier (qui accompagne Pauline en live) et Orouni.

Le Cargo ! a eu la chance d’assister à la journée d’enregistrement au studio Melodium à Montreuil, de voir tout ce monde en studio se donner à fond pour vous offrir cette très belle interprétation de la chanson de Brent.

Ça commence très studieusement, les choristes travaillent sur les paroles avec Pauline pendant que coincés dans une toute petit pièce les guitares répètent ensemble avec Maxime qui travaille son arrangement de piano.

En fin de matinée, tout ce petit monde se met en place dans la cabine, à part Maxime dont le piano est isolé dans une autre pièce, on fait quelques prises pour se mettre en condition mais ce n’est que de la préparation car on avait prévu de filmer le morceau et Pauline avait une idée à ce sujet qui nécessitait que la lumière du jour ait disparut (car à Melodium on a la chance de voir un peu de lumière naturelle dans le studio)

L’après-midi on continue les prises, car évidemment chez Mina Tindle on multiplie les voix un peu partout, d’ailleurs selon l’inspiration, on se double, on se triple, on tripe mal aussi, Pauline aux commandes avec Olivier alterne entre direction artistique côté console et selon l’inspiration du moment la revoilà en train d’enregistrer une nouvelle strate.

Ça donne le sentiment d’une joyeuse improvisation mais en même temps on sent qu’autant Pauline qu’Olivier ont une idée assez précise de l’endroit où ils veulent amener les morceaux, ce qui n’empêche pas la spontanéité et les conclusions inattendues.. (vous verrez sur le disque :)

Partager :

publié par le 15/02/14