accueil > articles > albums > Mendelson

publié par Sfar le 07/10/07
Mendelson
- Personne ne le fera pour nous
Personne ne le fera pour nous

On avait la fidélité.

Dans quel monde vivons-nous ? Une ‘chouette’ époque où il n’y a plus de place ni pour la qualité, l’audace, la différence, le risque commercial .... Pourquoi a-t-il fallu attendre plus de deux ans que ce double album de Mendelson puisse enfin sortir, pourquoi ne peut-on seulement se le procurer que sur le site du groupe ? Mais qui sont tous ces distributeurs frileux qui vont choisir la facilité, la rentabilité au risque de laisser de côté des perles musicales, des morceaux qui prouvent qu’il existe une culture musicale française dont nous pouvons être fiers.

Mendelson a toujours été un groupe à part, aussi bien dans leurs oeuvres que dans leur façon d’évoluer dans un milieu pour lequel ils ne feront jamais aucune concession.

Parce que Mendelson reste un groupe intègre qui depuis le départ croit en la qualité de son travail, en une certaine éthique culturelle et musicale quitte à passer pour d’horribles prétentieux.

Leur ténacité est remarquable : je me souviens de ce printemps 2005 où on parlait déjà de ce double album sur le site du groupe. Alors nous avons attendu, patiemment, longuement, il y avait toujours les fidèles du Lider Maximo Pascal pour y croire jusqu’à ce jour de fin d’été 2007 où le double a été enfin diffusé.

Alors c’est vrai qu’il peut y avoir un côté chiant , même parfois très chiant, chez Mendelson. Moi la première je le reconnais. Déjà je suis moyennement amatrice du côté jazzy saxo, mou du genou de certains morceaux, la voix de Pascal Bouaziz ne charme pas instantanément. Par moment on aurait presque le sentiment qu’à l’instar de ces personnes qui aiment s’écouter parler, Pascal lui adore s’écouter chanter. Et pourtant, il y a ce truc, cette chose tellement particulière à Mendelson : les mots qui nous frappent en plein cœur, ce phrasé délicat et parfois hargneux qui transportent des émotions et surtout ces histoires, ces moments de vie qui parfois nous font sourire et souvent nous font revivre des sentiments, des moments vécus qu’on pensait avoir à jamais oubliés.

Et maintenant c’est malin, on aime tous Barbara...

Ces histoires Pascal sait si bien nous les narrer avec ses mots percutants, poignants tout en recréant des atmosphères mélancoliques et nostalgiques.

Est il possible d’avoir une sensibilité encore plus juste que celle que Pascal Bouaziz parvient à transmettre au travers de ses chansons, de ses textes ? Je ne crois pas ... Ils sont rares en France les auteurs capables de nous écrire un texte de la trempe de “Barbara” : chanter la sincérité du quotidien d’un gosse de cité début 80 qui aimait sa Barbara. Et nous on écoute pendant 11 minutes ces souvenirs et on se prend 10, 20, 30, 40 piges de moins dans la gueule. Voilà on a quoi ? 8/10 ans là ...et on se souvient aussi de notre « Barbara » car on a tous connu un ou une Barbara ... Et on revit ces moments là, une boule dans la gorge, des odeurs, des images, ces sentiments excessifs de l’enfance qui se mêlent au crescendo musical tout en douceur ... merveilleux écrin de ce morceau grâce au talent des complices de toujours : Charlie O et Quentin Rollet .

Aujourd’hui on s’en fout de ces labels ou distributeurs qui n’ont pas voulu de Personne ne le fera pour nous ... Il restera toujours des personnes de grand talent pour défendre un disque comme cela et des gens intelligents, forcément puisqu’ils aiment Mendelson, pour écouter ces morceaux. Rien que pour un morceau comme “Barbara”, ça valait la peine d’attendre si longtemps...

Et on attendra encore pour la suite si il le faut .... Pour Mendelson on est quelques uns à savoir qu’on sera toujours là.

Epilogue au goût amer

edit du 12/10/2007

Suite à la mise en ligne de cette chronique, mes relations avec le groupe Mendelson ont été coupées nettes par le groupe lui-même, sans explications aucunes malgré des tentatives d’approche de ma part. Déception ? trahison ressentie ? incomprehension d’une chronique sans doute maladroite, mal écrite parfois , avec des inexactitudes c’est sûr ....mais qui était une façon comme une autre de donner au final un avis plus que positif sur ce double album.

Malgré les conseils d’amis matelots, j’ai préféré tout compte fait ne rien changer à ce texte. Il n’a jamais voulu être chose qu’un coup de coeur-coup de gueule dans le but de convaincre les plus réticents à écouter Mendelson. Déjà quelques personnes à la lecture de cette chronique ont commandé l’album, c’était le principal et cela suffit à justifier que ce texte subsite tel quel sur Le Cargo ! Le reste n’a désormais plus guère d’importance.

Personne ne le fera pour nous est uniquement disponible sur le site du groupe : Site Officiel Mendelson /

Partager :

publié par le 07/10/07
Derniers commentaires
Jean-phlippe - le 08/10/07 à 12:47
avatar

Je te vois plus dans un label que dans une école.

Calamity - le 16/10/07 à 17:53
avatar

Amertune partagée.

Informations

Sortie : 2007

Pour le même artiste