accueil > vidéos > sessions > Mark Brandt

publié par Renaud de Foville le 23/09/13
Mark Brandt - Session #544

Dallas. Redeye en concert, nous sommes à la fin de la tournée dans le sud des Etats Unis de Redeye. Ce soir nous somme au pied d’un immeuble incroyable, entre hôtel, appartements privés, galeries d’art, piscine et enseigne lumineuse gigantesque (oui la même que dans les films) sur le toit.

Trois artistes à l’affiche. La salle est pleine car le couple tout jeune, tout mignon qui joue après Redeye attire beaucoup de monde. Ils sont jeunes et ont l’air pur et frais, mais sont de vrais machines de guerre, le merchandising est redoutable, à peine sortis de scènes ils sont déjà prêt à signer des autographes et poser en photo avec leurs fans. Impressionnant.

A la fin de la soirée, la salle se vide. Mark Brandt monte sur scène. Il est maigre, presque malingre, un œil malade ce soir là. On se dit qu’il a dû se faire sacrément emmerder au lycée par les gros balaises, oui encore une fois comme dans les films... On est même un peu gêné pour lui en le voyant prendre une guitare presque trop grande pour lui. Pourtant en quelques instants Guillaume/Redeye reste totalement bouche bée... la salle est hélas presque vide, mais on assiste à quelque chose de rare. De tous les groupes que nous avons pu croiser pendant la tournée Mark est celui qui nous aura le plus secoué, bousculé. Musicalement c’est absolument énorme, ce type à des doigts de magicien, il fait résonner sa guitare comme on a rarement entendu, il joue à une vitesse folle et pourtant il n’est jamais dans la démonstration... toujours dans l’émotion. Et il nous aura aussi rappeler que l’on ne doit pas se fier à ce que l’on voit, à nos préjugés... et de temps en temps cela fait du bien qu’on nous le rappelle.

Launch the flying machine

Untitled

Merci à Redeye et à Mark.

Images : Renaud de Foville

Partager :