accueil > vidéos > découvertes > Les découvertes (...)

publié par Mathilde Vohy, Renaud de Foville le 03/02/21
Les découvertes du mercredi #12 : Beach SCVM - Dina - Sègz' - Föze - VoxAxoV

En cette période compliquée pour la filière musicale, il est essentiel de soutenir les artistes, et encore plus ceux qui démarrent et échappent souvent aux radars médiatiques.

Pour ce faire, Le Cargo ! publiera désormais tous les mercredis, samedis et dimanches, ses meilleures découvertes musicales de la semaine.

Beach SCVM

Avec ce troisième single extrait de leur EP Sand Club attendu pour le 19 février, les Beach SCVM dévoilent une facette plus sensible de leur rock. Leur indie pop et les souvenirs de l’été tournés à la super 8 nous plongent dans un doux de nuage de mélancolie.

Dina - Sans le soleil

Une voix douce et sensuelle accompagnée par des nappes de sons et la nostalgie qui s’empare de vous, tout en douceur. Une musique solaire, à l’image du beau clip qui l’accompagne. Sans le soleil est un morceau délicat, fragile comme une bulle de savon, beau un souvenir précieux. Dina est une artiste à découvrir, à suivre, à surveiller de près !

Sègz’ - Souffle

Pas encore d’album pour Sègz’, mais ces très belles premières chansons, des démos comme il les présente lui même ! Après le prenant "Dans ta Petite Tête", Sègz’ nous présente une autre facette du personnage. Avec cette chanson tout en émotion, en retenue et en délicatesse. Une guitare, une voix, un beau texte, ce "Souffle" nous réchauffe et nous réconforte.

Föze - Gustaia Pustota

Le premier morceau que l’on reçoit de Föze c’est ce Gustaia Pustota de 15 minutes. Gonflé à une époque où l’on zappe à la vitesse de l’éclair. Mais très vite nous sommes happés par la mélodie, la voix, l’ambiance du morceau et par le magnifique clip de l’illustratrice russe Ksenia. Trois minutes, le format habituel, ou 15 minutes, cela ne compte pas, quand on ne voit pas le temps passer.

VoxAxoV - Par la fenêtre

Au hasard des morceaux reçus, on finit cette sélection avec un autre long morceau, un peu plus de 10 minutes. L’ambiance est ici différente. Des nappes de sons, des voix au lointain, des interférences, des envolés, nous ne sommes pas loin de la transe, de la méditation avec cet envoûtant Par la Fenêtre. C’est beau, donc indispensable.

_

Partager :