accueil > vidéos > sessions > John Parish

publié par Renaud de Foville le 18/04/20
John Parish - Session Confinée #030

La majeure partie de la planète est en confinement. La France n’y échappe, pas de petit village de la Gaule qui résiste à l’envahisseur. Cette fois ci, nous devons tous rester chez nous pour aider à combattre ce virus, fléau planétaire. Mais la résistance à l’ennui, au temps qui passe trop doucement prend forme et l’équipage du Cargo ! vous propose les Sessions Confinées. Nous continuons les sessions du Cargo ! mais cette fois ce sont les artistes qui s’enregistrent chez eux avec les moyens du bord et nous partageons ces moments avec vous au quotidien on l’espère.

Montreuil, Melun, Palerme, Londres et aujourd’hui Bristol. Nous n’aurons jamais autant voyagé en si peu de temps avec les Sessions du Cargo ! et tout cela sans bouger de chez nous.

La liste est impressionnante des noms que nous pouvons rattacher à Bristol. Tricky, Portishead ou Massive Attack parmi les plus prestigieux et même d’une certaine mesure Robert Wyatt qui est natif de Bristol. Tout comme est particulièrement impressionnante la liste des artistes qui ont travaillé avec John Parish. Evidemment Pj Harvey, mais aussi Eels, Arno, Giant Sand ou encore Morning Star / Jesse Vernon, Brisa Roché ou This is the Kit. Et puis on retrouve John sur deux projets sublimes très proches du Cargo ! : Valparaiso & Playing Carver. Deux superbes aventures humaines et artistiques que nous avons eu la chance d’accompagner. Donc, oui, John Parish c’est tout cela et bien plus encore, mais aujourd’hui nous avons surtout la chance d’avoir le musicien sur le Cargo !, celui qui a composé plusieurs albums qui reviennent régulièrement sur nos platines, celui que nous avons eu la chance de voir dans de trop rares concerts. Car pour nous si John Parish est un grand producteur c’est avant tout parce que c’est un grand musicien, passionnant et généreux.

Comme beaucoup de monde sur la planète John Parish est confiné chez lui, à Bristol dans sa maison. Au sous sol son studio lui permet de continuer à travailler sur ses projets, sa musique. John nous fait un cadeau aussi incroyable que précieux. Il vient de nous envoyer ce qu’il appelle "the first of my lockdown pieces". Et pour accompagner ce morceau totalement inédit il a réalisé une vidéo dans son studio, nous faisant visiter un peu de son jardin secret, son lieu de création. Et quand on écoute le superbe "Park Dance Mascara" on espère qu’il y aura un album de John Parish, peut être intitulé "lockdown pieces".

Nous demandons aux artistes qui participent aux Sessions Confinées de nous conseiller un livre, un film et un disque pour cette étrange période que nous vivons. Voici les conseils de John :

  • A book : for a good gripping story that will distract you from what’s going on I’d say ‘Carter Beats The Devil’ by Glen David Gold
  • An LP : My eldest daughter tipped me this one - ’Becoming Peter Ivers’ by Peter Ivers. The only song of his I knew was the girl in the radiator song from Eraserhead (& I hadn’t actually known who wrote it) - this is a great & varied collection from a (for now) seemingly forgotten artist who died in mysterious circumstances in 1983.
  • A film : ‘Under The Skin’ by Jonathan Glazer. Alien Scarlett Johansson in a transit van in Glasgow. Absorbingly strange. And with a great score by Mica Levi.

Park Dance Mascara

Si vous voulez découvrir l’univers de John Parish c’est ici

Un immense merci à John.

Partager :