accueil > vidéos > sessions > Ifriqiyya Électrique

publié par Renaud de Foville le 14/11/19
Ifriqiyya Électrique - Session #1040

Il est peu dire que nous connaissons bien les Ifriqiyya Électrique dont nous avons la chance de suivre le projet depuis les tout débuts et même d’y participer (pochette d’albums, images diffusées lors des concerts). Mais étrangement il a été bien compliqué de se croiser au bon moment pour tourner une session avec eux. Evidemment quand on écoute l’album ou que l’on voit le groupe en concert, l’idée d’une session acoustique peut paraître un peu étrange tant les Ifriqiyya Électrique sont un groupe d’une énergie folle, d’une puissance rare et d’un son absolument énorme. Mais ils n’ont pas hésité une seconde quand on leur a proposé et nous avons profité de leur venue au génial festival des Rockomotives pour tourner cette session.

Quand en plus Jean Philippe qui fait la promo du festival nous propose de filmer dans un labyrinthe à quelques kilomètres de la ville, on se dit que les astres sont parfaitement alignés pour cette session. A session hors du commun, lieu unique. Nous retrouvons le groupe pour l’emmener dans cet endroit incroyable qui mérite à lui tout seul le déplacement. Nous sommes accueillis par Jean-Philippe qui a conçu cette oeuvre d’art et par Monica Santos et Mat Jacob qui l’ont imaginé (et par leur petite fille qui deviendra vous le verrez une actrice importante de cette session). Nous visitons ce lieu incroyable, qui n’est pas fait pour s’y perdre mais pour se retrouver comme nous l’explique nos hôtes. Un endroit magique. Nous choisissons très vite de faire la session en hauteur, le point culminant de ce labyrinthe et de surplomber cette oeuvre et même le paysage aux alentours (nous sommes passés au retour devant des maison troglodytes absolument délirantes !!!).

Les Ifriqiyya Électrique se mettent en place. Très vite la mise en place se fait en fonction des très grandes différences sonores de chacun. Les deux morceaux offerts par le groupe sont revisités pour être joué totalement acoustique ce qui est une gageure incroyable pour un groupe comme lui là. Mais voilà la magie opère. La preuve la plus simple, la plus vraie c’est ce couple qui est venu visiter le labyrinthe et qui nous remercie pour la musique, pour l’expérience qu’ils viennent de vivre en nous disant que cela aurait pu durer toute la journée pour eux.

Se perdre, se retrouver. C’est l’idée de ce labyrinthe, c’est aussi l’idée de la musique de Ifriqiyya Électrique, c’est aussi ce que vous propose la transe. Se perdre pour mieux se retrouver.

Barhoum

Karim Allah

Un très grand merci aux Rockos pour leur accueil, à Jean Philippe pour l’organisation et la voiture. Et un immense merci à Jean Philippe, Mat et Monica pour leur accueil et leur gentillesse. Tout connaitre sur leur projet magique c’est ici.

Images : Renaud de Foville

Partager :