accueil > articles > albums > herman düne

publié par terant le 23/01/06
herman düne
- not on top
not on top

saveur

Si leurs voisins de studio mendelson se voient seuls au sommet, la fratrie düne voudrait nous faire croire à une petite forme. Partis enregistrer à leeds sous la houlette de richard fornby (hood, spectrum, spaceman 3) et en compagnie de julie doiron, dave tatersall (wave pictures) et la soeurette lisa li-lund, les herman düne se sont amusés à autoproduire un disque à la saveur mono. Not on top sonne de fait plat. Le son manque de relief pour l’oreille habituée aux grands huit modernes. Une idée incongrue alors que le moindre disque de seconde zone est forcément (sur)produit avec un ordinateur, exploitant toutes les possibilités de retouche sonore tandis que les grosses productions bénéficient de mixage hi-tech en 5.1 et de sorties en sacd.

perles

Ce n’est pas le premier anachronisme des herman düne, dont la musique de plus en plus attirée vers un mélange de soul et de folk gagne ici l’authenticité de ce parfait disque sixties derrière lequel ils courent. Successeur de leur très pop et arrangé mas cambios, not on top les voit revenir à une musique plus dépouillée, directe et lo-fi. Pourtant, l’écoute n’est pas un déplaisir. Leurs morceaux sont toujours aussi finement écrits : andré herman düne signe quelques perles (“seven cities”, “walk don’t run”) parmi les plus belles du groupe, david les ponctue de riffs diablement entraînants, julie doiron et li-lund placent des choeurs façon girl bands des sixties.

prévenant

Le parti pris mono n’est donc pas un échec, il donne juste le sentiment que sur certains morceaux, une production plus moderne aurait donné un résultat plus percutant encore (le final électrique un brin frustrant de “walk don’t run”...). Au lieu de cela, not on top se déroule assez sagement, de manière moins surprenante que leurs précédents albums. Après tout, le titre était prévenant, voilà un album d’herman düne, rien de plus et surtout rien de moins.

Partager :

publié par le 23/01/06
Derniers commentaires
vinciane - le 23/01/06 à 08:31
avatar

sur ce disque, quelques uns des plus beaux morceaux de 2005 cependant : “slow century”, “good for noone”, “had i not known” et “you could be a model, goodbye” figurent parmi les titres que j’ai le plus écoutés cette année. dans l’ensemble même si le disque ne s’écoute pas avec la volonté de trouver une cohérence globale ou une qualité uniforme, il a beaucoup, beaucoup à offrir. et ça fait quand même beaucoup de bien. c’est l’antithèse des disques à la production léchée mais tellement vides. not on top est un disque qui fourmille de petits trésors bruts. du charbon et des diamants.

gab - le 24/01/06 à 18:10

vous allez m’obliger à le réécouter comme vous y allez là, j’avais pas trop accroché pour ma part

Informations

Sortie : 2005
Label : track and field records