accueil > articles > zooms > Elysian Fields

publié par arnaud le 08/05/06
Elysian Fields - Histoire d'amour
Histoire d'amour

C’était en novembre 1996, un soir, l’air de rien, qu’a débarqué la voix langoureuse de Jennifer Charles sur les ondes d’Inter. Bernard Lenoir, à l’époque au sommet de sa forme, programmait régulièrement le single des New Yorkais, Star, et quelques titres du futur premier album, Bleed Your Cedar.Une poignée de chansons, jouées et rejouéesà en user la cassette, jusqu’à la sortie du disque début 97, puis les frissons chaque nuit, quand la belle murmurait à l’oreille "I am your mermaid" pour m’accompagner dans le sommeil. Attente intense à l’approche de leur date en ouverture des Eels en avril... et puis le choc de la scène. Le magnétisme de la Miss, la virtuosité d’Oren, et le charme troublant des orchestrations du groupe : toutétait réuni pour qu’Elysian Fields devienne une formation à part, de celles que l’on a envie de partager seulement avec les amis dont on estime le goût raffiné.

On aura beau constater que jamais le groupe n’aura aussi bien su recréer cette impression d’intimité et de mystère que sur leur premier album, toujours est-il que le noyau d’Elysian Fields, même séparé à la ville, continue de nous faire chavirer sur scène et parvient de temps à autres sur disque à tutoyer les sommets. C’est aussi une histoire d’amour avec la France, qui n’a jamais cessé de lui apporter son soutien, à l’image des collaborations avec notre Murat national.

A l’occasion d’une tournée française ce printemps, en formation réduite, nous revenons sur le dernier album en date, Bum Raps Love Taps, paru en fin d’année dernière, ainsi que sur la date parisienne de novembre dernieret vous proposons mêmeune interview décalée du couple infernal. A savourer en dégustant les galeries photos de ces instants magiques capturés ces six derniers mois.

(Plus d’infos sur Elysian Fields sur le Cargo.)

Partager :

publié par le 08/05/06