accueil > articles > albums > eels

publié par terant le 16/02/01
eels
- oh what a beautiful morning
oh what a beautiful morning

eels orchestra 2000

enfin ! il aura fallu attendre la troisième tournée du groupe et le développement du commerce online pour qu’eels ait la bonne idée de sortir un album live. eels est en effet un des groupes les plus extraordinaires que j’ai pu voir sur scène : les chansons sont toujours interprétées dans des versions magnifiques, souvent très différentes de la version studio. un pur bonheur ! la formation n’est jamais la même - seuls e et le désormais mythique batteur butch sont là depuis le début, et en conséquence les tournées ont été très différentes les unes des autres. eels s’amuse souvent à jouer différentes reprises, des faces b, des inédits, et quelques délires en tous genres. butch, le batteur du groupe est complètement déjanté et nous offre un spectacle hallucinant chaque soir. bref, un concert de eels est toujours un moment inoubliable. cet album live, que l’on aussi considérer comme un best-of de eels, regroupe des concerts de la dernière tournée de eels et de la mini-tournée de e en première partie de fiona apple. e et butch se sont cette année entourés du « eels orchestra 2000 », c’est à dire quatre musiciens américains - habillés en nonne ou en père noël , tout va bien sur la planète eels - jouant principalement des cuivres et de la basse, et de la fameuse lisa germano, qui avait joué en première partie lors de la précédente tournée de eels et qui a accepté de se joindre aux eels le temps de cette tournée.

sketch loufoque

les chansons de cet album live ont été enregistrées un peu partout dans le monde pour celles interprétées par eels, dont deux en france, et à los angeles pour celles interprétées par e. le son est un vrai son live, pris directement sur la table de mixage et non retravaillé, un vrai luxe est un vrai plaisir pour l’auditeur. le son d’ailleurs est excellent, le mixage entre les différents instruments étant, comme d’habitude avec eels, parfait. on retrouve parfaitement l’ambiance de la tournée, même si l’ordre des chansons n’a pas du tout été respecté. les chansons solo de e et celles de eels sont mélangées aussi. il y a deux reprises, "feeling good" et "oh what a beautiful morning", et deux inédits, "vice president fruitley" - qu’on peut retrouver dans une version live différente en face b du single flyswatter - et "abortion in the sky", un instrumental. on ne s’attardera pas sur les chansons interprétées par eels car nous avions déjà fait une grande revue de la tournée printanière de eels en france. nous vous invitons donc à vous y reportez. mais il faut quand même mentionner "hot and cold", un petit sketch de butch complètement loufoque, une d’habitude avec lui : il explique au public écossais pourquoi les robinets d’eau anglais sont beaucoup moins pratiques que les robinets américains, à l’aide de sa batterie et de ses cordes vocales, et ça vaut le détour...

fine bouche

sinon "overture", le long instrumental qui ouvrait la tournée est magnifique, tout comme "climbing up to the moon" avec les chœurs de lisa germano. mais cela pouvait il en être autrement ! "susan’s house", enregistrée lors de la black session, est excellent. un véritable plaisir pour les amateurs de eels, quelques chansons interprété par e en solo : on découvre ainsi "grace kelly blues", "daisies of the galaxy", "mr e’s beautiful blues" et "something is sacred" dans des versions dépouillées, à la guitare acoustique, qui fonctionnent parfaitement. s’agissant de "feeling good" et "it’s a motherfucker", au piano bien sûr, on peut regretter de ne pas avoir eu droit aux versions de la tournée de eels avec tous les instruments, mais bon... cet album live est totalement indispensable à tout fan de eels qui se respecte, c’est à dire à pratiquement tout le monde évidemment. c’est du pur eels live, drôle, divertissant, excellent musicalement. si vous n’aimez pas trop les albums live parce que « c’est comme l’album avec des applaudissements en plus », vous reverrez votre copie avec cet album car ici c’est exactement l’inverse : ça n’a rien à voir avec l’album, et on entend très peu les applaudissements ! na !! un petit regret quand-même : de nombreuses chansons interprétées brillamment pendant cette tournée de eels ont été oubliées. on pense notamment à "jeannie’s diary", à "ps you rock my world", à "i like birds", et aux nouvelles chansons "the suicide life" et "brave little soldier". un double album live nous aurait donc comblé, mais ne faisons pas trop la fine bouche. attention par contre, cet album n’est disponible que par internet, sur le site www.eelsdirect.com, et c’est une édition très limitée - on parle de mille exemplaires en tout.

Partager :

publié par le 16/02/01