accueil > articles > zooms > Crossroads 2020

publié par Mathilde Vohy le 06/09/20
Crossroads 2020 - Nos immanquables

Le Crossroads approche à grands pas ! La semaine dernière, nous vous avions présenté le festival et son édition 2020 si particulière. En tant que partenaires de l’événement, nous diffuserons, du 8 au 11 septembre, les e-concerts des différents artistes programmés. Afin de vous y retrouver parmi la petite trentaine de prestations, nous vous avons concocté un programme des immanquables !

Nos immanquables

Si, évidemment, nous vous conseilllons fortement d’assister à un maximum de concerts de ce joli festival, nous avons tout de même envisagé le cas où vous devriez faire des choix. « Je vais faire cuire les pâtes à 21h15 ou 21h45 ? » Avec le programme que nous vous présentons ci-dessous, plus d’hésitation !

La playlist des immanquables :

Le programme des immanquables :

Mardi 8/09

  • Annabel Lee - « Let the kid go » (21h35) : groupe bruxellois bien installé sur la la scène rock garage belge grâce à un son premier LP Let The Kid Go en mars 2020
  • XIII Amer - « Homme ni science » (21h50) : nourrit de ses textes, parfois chantés, parfois rappés, XII Amer apporte au rap lillois une identité sombre et poétique
  • Sôra - « Lifestorm » (22h05) : À la croisé de l’électro, de la soul et du R&B, Sôra se distingue par sa voix puissante et veloûtée

Mercredi 9/09

  • Johnnie Carwash - « Forever Yours » (21h35) : Formé il y a deux ans, le trio guitare/basse/batterie lyonnais se dinstingue par sa hargne autodestructrice et son cool à toute épreuve
  • Lombre - « Esprit Noir » (21h50) : On vous en a parlé il y a peu, il fait partie de nos coups de coeur de ces derniers mois. On vous conseille d’aller lire nos quelques mots sur son dernier clip pour comprendre son style hybride entre le rap et la chanson
  • Supamoon - « Sky is huge » (22h05) : Quand nous avons écouté le duo pour la première fois nous avons été bluffés par l’audace de leurs compositions. Les Perpignanais mêlent avec brio pop, hip-hop et musique du monde, pour un résultat explosif.

Jeudi 10/09

  • Te Beiyo - « Pas à pas » (21h35) : pour la parisienne, la chanson est une rédemption. Elle chante pour bercer, soigner, réparer, les pieds dans le sol et la tête dans les nuages…
  • MASSTØ - « W.A.D.Y » (21h50) : Ayant chacun leur histoire propre, les trois membres du groupe réussisent à jouer en parfaite alchimie et à proposer du blues-rock à l’américaine, franc et entraînant.
  • Ravage - « Fake generation » (22h25) : C’est grâce à leur passion commune pour les Libertines que Vince et Claudia se rencontrent. Tantôt en français, tantôt en anglais, les deux cinglés épousent un rock urgent, incendiaire et sauvage.

Vendredi 11/09

  • Orange Dream - « Madness » (21h15) : Ils sont lillois et réveillent pourtant des incantations tribales. On a hâte d’entendre leur pop-folk mielleuse nous évoquant rêves et douceur.
  • This Will Destroy Your Ears - « Coffin for two » (21h45) : Leur nom est parfaitement trouver puisque le groupe s’engage effectivement pour la démocratisation des acouphènes. En plus de proposer du punk-rock surpuissant, les trois copains sont aussi chorégraphes, plasticiens, vidéastes, bref, touche-à-tout, et ça, on en raffolle.
  • Paprika Kinski - « All you need » (22h20) : Petit bijou pop scintillant, la nordiste impose son style inimitable : voix douce et enjôleuse, basse tout en rondeur et percussions eighties assumées.

Le programme complet est à retrouver ici.

Partager :

publié par le 06/09/20