accueil > vidéos > sessions > Catherine Watine

publié par Renaud de Foville le 02/04/20
Catherine Watine - Session Confinée #014

La majeure partie de la planète est en confinement. La France n’y échappe, pas de petit village de la Gaule qui résiste à l’envahisseur. Cette fois ci, nous devons tous rester chez nous pour aider à combattre ce virus, fléau planétaire. Mais la résistance à l’ennui, au temps qui passe trop doucement prend forme et l’équipage du Cargo ! vous propose les Sessions Confinées. Nous continuons les sessions du Cargo ! mais cette fois ce sont les artistes qui s’enregistrent chez eux avec les moyens du bord et nous partageons ces moments avec vous au quotidien on l’espère.

Aujourd’hui nous sommes dans un appartement à un porte de Paris. Un lieu de passage, de vie, souvent d’embouteillage et de bruit. Vous avez peut être remarqué que depuis quelques Sessions Confinées nous demandons aux artistes de filmer ce qu’ils voient en cette période unique de leur fenêtre. Catherine s’est prêté au jeu, et pour qui connait le quartier ces quelques images sont étonnantes.

Catherine nous offre une superbe impro envoûtante et émouvante au piano minimaliste et hypnotique.

Nous demandons aux artistes qui participent aux Sessions Confinées de nous conseiller un livre, un film et un disque pour cette étrange période que nous vivons. Voici les conseils de Catherine  :

  • Le film : Bambi, ma toute première sortie au cinéma, et j’ai su très vite écrire le mot "faon" et dessiner Bambi  !
  • Un livre : "L’Arbre Monde" de Richard Powers qui décrit nos liens avec la nature et notre égarement dans le monde virtuel. Je le conseille à tous, même si au début, c’est un peu ardu !
  • L’album : j’ai ressorti les albums de Ludovico Einaudi. Sinon, une découverte très récente, envoyée par un ami, Lise Baudouin, et puis évidemment les Gnossiennes de Satie (on peut les trouver sans problème sur YOUTUBE, ainsi que Ludovico Einaudi).

Impro

Si vous voulez découvrir l’univers de Catherine Watine c’est ici : https://www.watineprod.com

Un très grand merci à Catherine.

Partager :