accueil > articles > albums > castanets

publié par terant le 27/12/04
castanets
- cathedral
cathedral

envergure

alors que les irlandais de thrills se paient du bon temps sur les plages de san diego, côte ouest des états unis, pour peaufiner leur pop ensoleillée, les musiciens locaux semblent fuir à tout prix la lumière du jour, la chaleur ambiante pour se terrer dans un univers lugubre, glacial et troglodyte... le saviez-vous, la californie n’est qu’un immense bayou où les marécages s’étendent sur des hectares... asthmatic kitty, le label de sufjan stevens, propose ainsi cathedral par castanets. à savoir une première sortie d’envergure pour raymond raposa, épaulé pour l’occasion de pinback, liz janes, bridgit decook ou d’anciens membres des regrettés tristeza. pour un album qui le place pas loin de black heart procession : une musique qui mêle le côté sombre et dépressif de l’americana à la noirceur du psychédélisme. un mélange tour à tour déroutant, inquiétant, vibrant.

palpable

cathedral se pose comme un espace fermé, abrité de la lumière, un lieu dans lequel le pèlerin indé trouvera le recueillement le plus pur, l’émotion la plus palpable. c’est en tout cas l’impression que donnent les morceaux : conduit par le timbre grave de raposa, quelque part entre kurt wagner et tom waits, une instrumentation au départ très dépouillée ou du moins éparse entre la mélopée et la ballade. de petits éléments (orgue, maracas, carillon, boite à rythme, theremin ou percussions évasives) font leur apparition de manière ponctuelle puis se posent et transforment le morceau en une belle échappée (un schéma récurrent : “we are the wreckage”, “cathedral 4”).

vision

après quatre années passées sur la route (empruntée au gré des fameux greyhound bus), raposa narre sa vision de la vie américaine, entre espoir et doute (une perspective pessimiste qui vient clore l’album et semble l’emporter sur le reste...). une incursion qui évoque bien évidemment celles de jason molina ou will oldham. et conduit à quelques sommets auquel il est délicat de rester insensible : “industry and snow”, “cathedral 4” entre autres. cathedral est une merveille, découvrez-le.

Partager :

publié par le 27/12/04
Informations

Sortie : 2004
Label : asthmatic kitty

Pour le même artiste