accueil > articles > zooms > Caesaria

publié par Mathilde Vohy le 09/12/20
Caesaria - (Unplugged) Connection Loss

On zoome aujourd’hui sur la récente initiative des Caesaria. Après deux EPs en 2017 et 2018, le quatuor a sorti, en mai dernier, son troisième opus, Connection Loss.

(Unplugged) Connection Loss

Réalisé à l’aide de Brett Shaw (Foals, Mark Ranson) et Christophe Pulon (1984, Colt Silvers), ce maxi est pour la bande l’occasion d’imposer un nouveau style musical, le club rock. En quoi cela consiste ? Du rock, qu’on pourrait tout simplement jouer en club. En d’autres mots, des mélodies entraînantes jouées par un piano et une batterie déchainés et des guitares électriques endiablées.

Si "club rock" est la définition que les Caesaria donnent au sujet de leur musique, nous serions même tentés de ne les enfermer dans aucune case tant il y a de diversité au sein de cet EP. Des influences britanniques très monkeysiennes (« Bright »), du rock incisif (« Beast »), de la pop électro débridée, ces cinq titres n’ont de commun que l’énergie et l’euphorie.

A l’image du single « Sometimes I wanna fight », les quatre autres morceaux donnent chaud et incitent à se danser à en perdre la raison. Un projet net, précis et réussi.

Ne pouvant défendre leur EP et dépenser leur énergie sur scène pour cause de COVID, les Caesaria ont sorti une version acoustique de leur disque. Logiquement nommée Unplugged Connection, cette dernière sonne bien plus pop et montre une autre facette du groupe. Nous vous invitons à la découvrir via le clip de « Bright », dont les images reviennent sur leur concert Drive-In à Chaux (90) en août dernier.

Partager :

publié par le 09/12/20