accueil > articles > zooms > Bafang

publié par Mathilde Vohy le 01/09/20
Bafang - Les couleurs du Cameroun et le caractère de la Normandie
Les couleurs du Cameroun et le caractère de la Normandie

Les vacances sont terminées, la rentrée est là, c’est le moment de prendre une bonne grosse dose de tonus avant l’automne et les jours pluvieux ! Pour ce faire, on vous a déniché un tout jeune groupe d’afro-rock dont l’énergie débordante et l’ardeur nous ont interpelés.

Ils s’appellent Enguerran et Lancelot et forment le duo BAFANG. Caennais, mais nourris par leurs racines camerounaises, les deux frangins se sont d’abord faits remarquer en 2018 avec un EP intitulé Ibabemba. Leurs premières scènes aux Trans Musicales ou lors des festivals normands Beauregard et les Papillons de Nuit avaient également fait sensation.

Il faut dire qu’il y avait déjà dans ces quatre titres un bel aperçu de la puissance des Bafang. Deux voix charismatiques, des riffs endiablés d’une part, des percussions qui donnent la pulsation de l’autre, soupoudrez quelques effets sur le tout et le tour est joué. Vous voilà partis pour un voyage musical qui résonnera longtemps dans vos oreilles.

On retrouve chez Bafang un savant mélange des couleurs du Cameroun et du caractère de la Basse-Normandie. Certains riffs nous rappellent même les Etats-Unis d’Hendrix.

Après ces quatre premiers titres plus que convaincants, les Bafang ont pris deux ans pour composer leur tout premier album. Il sortira à l’automne 2020 sous le nom de Elektrik Makossa. « Mounaye » et « International Makossa », deux singles clipés en sont déjà sortis. Ce qu’on peut vous en dire, c’est que Bafang a encore gagné en caractère et en éclat. Appuyez sur play et ouvrez grand les yeux et les oreilles, mais attention, vous risquez d’être éblouis...

« Mounaye »

« International Makossa »

P.-S.

Vignette © Franck Blanquin

Partager :

publié par le 01/09/20