accueil > articles > albums > ui

publié par terant le 19/08/03
ui
- answers
answers

tâches

curieux patronyme que ce ui. encore plus curieuse leur conception de la musique et cet assemblage de sonorités inédit. je m’imagine trouver quelques éléments de réponse sur le nommé « answers » dont la première écoute est une introduction à une formation dont j’ignore tout. un peu naïvement, je considère answers comme une carte de visite, un joli objet qui sert de présentation de l’univers du groupe, amené à être développé si tout se passe bien dans les années qui vont suivre. et quelle belle invitation à suivre leur mûrissement. cet album est magique, revigorant et contagieux. il agit comme un inépuisable philtre qui éclaire votre journée. il donne les réponses à, mais pas la réponse à. il prodigue entrain, vitalité, énergie. un objet dans lequel on se ressource pour mieux pencher la tête dans l’activité parallèle qui nous occupe. answers n’interfère pas, ne perturbe pas. il accompagne discrètement d’une présence rassurante, nous confortant dans nos tâches. discret mais pas insignifiant pour autant. answers se compose de treize instrumentaux. un album de rock instrumental de plus, pourriez vous vous dire. et bien, non. chez ui, l’instrumental se fait vibrant, joyeux, entraînant... pas lent, planant, dépressif, froid et la tendance à la somnolence que cela comporte.

essai

answers est un disque optimiste, enjoué. sentiments renforcés par l’élégant travail rythmique tout au long de l’album : des sonorités de basses prenantes et dansantes. mêlées à d’autres instruments, les morceaux se font colorés à l’image de ce jouissif "banjo". et bien évidemment ce que je considèrais comme un premier essai, n’est qu’une pierre de plus à l’édifice qu’a bâti ui. voilà plus de 10 ans que le groupe a jeté les bas(s)es de cet univers. seulement 3 albums, mais beaucoup d’eps, de concerts, des collaborations à droite à gauche, notamment avec stereolab. il est donc recommandé de s’interesser à ce riche album des new yorkais sasha frere-jones et clem waldmann aidés pour l’occasion d’un deuxième bassiste, erik sanko des skeleton keys, qui les place pas très loin de sea and cake ou tortoise.

Partager :

publié par le 19/08/03
Informations

Sortie : 2003
Label : southern