accueil > vidéos > clips > Arlt

publié par Mélanie Fazi le 27/09/19
Arlt - La violence est rose

L’argumentaire promo décrit Soleil enculé, à paraître en novembre, non pas comme le quatrième album de Arlt, mais comme un « nouveau tout premier album », conçu dans la surprise d’une seconde rencontre.

Un disque « imaginé, peint et déliré en pays d’enfance toute neuve », nous promet-on. Ces mots résonnent assez fort avec ce que l’on découvre ici, dans ce collage d’images de bric et de broc, de sourires espiègles, d’instants saisis au vol et transformés en motifs répétés jusqu’à l’absurde : la liberté chaotique et la bizarrerie joyeuse, ou bien la joie bizarre, des jeux de l’enfance dont on improvise les règles en se moquant du bon sens. Les joueurs de ce Arlt réinventé sont quatre : Sing Sing, Eloïse Decazes, Mocke Depret et Clément Vercelletto. Dès les premières notes, ce son de guitare si familier, cet enchevêtrement des voix, réveillent cette étrangeté familière qui n’appartient qu’à eux, cette façon de faire tanguer les chansons comme au fond de l’ivresse. Leur musique ne ressemble toujours à rien d’autre, et c’est ce qui la rend précieuse.

Partager :