accueil > vidéos > sessions > af Scherp

publié par benoît le 30/04/11
af Scherp - session #275

On a repéré Anders Scherp il y a deux ans, un soir où il accompagnait Rebekka Karijord pour un tout petit concert intimiste dans une galerie d’art de Stockholm. La subtilité de son jeu de guitare était saisissante, épousait les inflexions de voix de Rebekka, et donnait tout son sens au verbe "accompagner".

On s’est dit que ce garçon avait sûrement un répertoire solo digne d’intérêt, et on ne s’était pas trompé. Son deuxième album Waiting for the sweet return of a friend est absolument somptueux. Pas encore distribué par contre, mais on vous en propose aujourd’hui quelques extraits filmés. Disons carrément une session fleuve : pas moins de six morceaux, enregistrés d’une traite chez lui, aux abords de Stockholm.

Le sieur Scherp a décidément un joli toucher de guitare, tour à tour viril (le bluesy Poor Boy) ou caressant (Hide). Et il sait s’entourer : Hanna Ekström et Anna Dager, respectivement violon et violoncelle, sont deux des archets les plus actifs et éclectiques de Suède : le matin même, elles enregistraient avec un groupe de hip hop. Elles sont aussi la moitié de Stockholm Strings (la meilleure moitié, comme dit Anders), quatuor spécialisé dans les arrangements pop, réclamé par Brian Wilson pour enregistrer son Smile en 2004. Excusez du peu.

Ajoutez le discret mais efficace Staffan Findin au trombone et vous avez un groupe en or.

Du velours pour les oreilles.

Hide

 

Poor boy

Dans une vie antérieure, Anders était batteur et ça se voit très bien ici, dans son jeu de guitare très percussif. Il chante dans un vieux micro Nokia expressément choisi pour ses défauts.

 

Underneath the cluster of her hair

 

In return

Le temps que les archets refroidissent, on va enregistrer dans l’escalier.

 

Pebble in the shoe

 

The valley

Infatigable, Anders décide d’essayer un nouveau morceau. 5 minutes de calage avec les musiciens (montre en main) et ça fonctionne tout de suite.

Partager :