accueil > vidéos > sessions > 49 Swimming Pools

publié par Mickaël Adamadorassy le 14/11/11
49 Swimming Pools - Session #344

Vous franchissez une porte et tout d’un coup vous avez l’impression d’être complètement ailleurs, cette petite cour intérieure noyée de verdure, habitée par un cheval remarquable de stoïcisme face à l’invasion de son territoire... est-ce toujours le quartier latin ? Un peu plus loin on entrevoit par la fenêtre un conciliabule dont la teneur restera secrète, ici du vin, de la musique et quelques amis, un gamin qui entre deux morceaux vous montre qu’il sait aussi bien jouer du piano que son père, une brise légère et fraîche ce qu’il faut pour vous faire à croire à une de ces nuits d’été où à la lisière du songe il y a quelque chose de magique dans l’air.

Pas grand chose de plus à dire en plus, juste espérer que vous apprécierez autant ces moments en compagnie des 49 Swimming Pools que moi j’ai apprécié de les capter et vous recommander chaudement leur dernier album, « The violent life and death of Tim Lester Zimbo », chroniqué ici-même

A Notebook At Random

Tim Lester Zimbo’s Friends

Automatic Love

The Killing Moon

Cette dernière chanson est une reprise de Echo & The Bunnymen.

Partager :