accueil > articles > lives > Radiohead

publié par Sfar le 18/01/08
Radiohead
- 93 Feet East, Londres

Suspect

Ah ?? encore du radiohead, ah ?? encore sfar qui s’y colle ? pour quelqu’un qui exècre ce groupe voilà qui est plus que suspect ! Mais qui a dit qu’on ne devait pas vivre dangereusement ?! Et le danger en cette nuit du 16 janvier était une nouvelle fois de suivre Thom Yorke et ses compagnons dans l’aventure de la journée : un concert gratuit londonien proposé le soir même chez un disquaire Rough Trade East shop. Alors pour une fois, autant embarquer dans cette formidable aventure un matelot de grande sagesse et qui sera la caution morale de cette soirée, Monsieur Air lui-même. Ainsi nous avons pu assister ensemble à ce premier concert 2008 de radiohead , échangeant nos impressions, notre enthousiasme... .... Tout en restant chacun chez soi !!!

Cela deviendrait presque une nouvelle habitude ces cosy-concerts mais comment faire autrement ? Quand seulement 250 privilégiés ont accès à la soirée et quand on sait que c’est retransmis en direct ! Pourquoi ne pas en profiter nous aussi ! Rien à voir avec les sensations, la qualité d’une présence physique dans la salle, nous sommes bien d’accord, mais il est quand même très troublant de voir à quel point ces webcast procurent un grand plaisir à tous ceux qui peuvent les suivre en temps réel.

Find the place to be

Voilà... il y a des mercredis comme ça où on se dit qu’on va se la couler douce... écouter quelques morceaux pendant qu’on corrige des copies, préparer des évaluation, penser à trouver quelques minutes pour parler sur le cargo de ce disque qui est une tuerie, de ce film qui nous a tant bouleversé ... une journée tranquille. Et puis à 11 h la nouvelle tombe ! Aucun rapport avec un certain Nicolas qui aurait enfin décidé de se préoccuper des problèmes sociaux et économiques des français entre deux rédactions de textos de la plus haute importance ! Non la nouvelle de la matinée du 16/01/08 est l’annonce par les radiohead eux-mêmes d’un concert gratuit le soir même à 21 h (heure française) chez un grand disquaire de Londres. La soirée est une nouvelle fois retransmise en webcast en direct. Voilà exactement le style d’annonce imprévue qui rend ce genre d’évènement inratable. Sans être fan du groupe, l’euphorie de la nouvelle aidant il devient indispensable voire vital de ne ne surtout pas rater ce concert. Et c’est aidé par une ribambelle de post-it multicolores collés à des endroits stratégiques qu’on s’assure de ne surtout pas oublier cet évènement... Un bon coup promo pour le groupe qui a mis en vente depuis début janvier In Rainbows. Seulement voilà 21 h s’affiche sur l’ordinateur et point de radiohead sur le site proposé par le groupe : une belle page noire s’affiche et rien d’autre. L’explication sera donnée par jonny sur le site officiel, le nombre de fans ayant dépassé les prévisions du groupe, il a été jugé plus raisonnable et plus sûr de transférer le concert dans une boite de nuit à proximité : le 93 Feet East. Réorganisation complète de la soirée dans l’urgence et c’est donc dès 23 h 20 que le concert peut enfin débuter.

In rainbows et quelques bonus plus tard ...

Comme prévu, le groupe présente là son album In rainbows nous rappelant au passage que cette soirée est tout autant un coup promo qu’un coup de cœur.

C’est dans une salle à dimension humaine que les 250 invités peuvent profiter de près de 1 h 30 de concert bénéficiant d’une proximité et une d’intimité rare pour un groupe comme radiohead. Les morceaux de In rainbows se succédent dans l’ordre de l’album si bien que suite à “Weird Fishes/Arpeggi” Yorke propose de deviner quel sera le morceau suivant. Les interprétations sont parfois approximatives, on entend quelques couacs, Thom Yorke chante un peu faux. MAIS BON ! les conditions de mise en place de la soirée ont été suffisamment éprouvantes pour se satisfaire pleinement du show que nous proposent les radiohead. Le prochain single “Jigsaw Falling Into Place” reste une des valeurs sûres de l’album prenant véritablement toute sa dimension à chacune de ses interprétations en live. Les garçons de Radiohead s’éclatent, prennent un plaisir véritable à jouer pour ce public restreint dans la salle mais aussi pour tous ces internautes qui les suivent là au beau milieu de la nuit.

Le groupe nous proposera ensuite lors des rappels une version acoustique de “Up the ladder” extrait de l’album bonus de In rainbows puis terminera la soirée par quelques valeurs sûres tirées de leurs meilleurs albums comme “You And Whose Army ?”, “The National Anthem” ou encore “My Iron Lung”. Ces morceaux raviront les fans présents sur place et étonneront ceux qui ne pensaient qu’entendre les nouveaux titres du groupe. La soirée s’achèvera sur un “the Bends” mémorable durant lequel Thom Yorke oubliera quelques paroles, baragouinera en yaourt une bonne partie de la chanson.

Ce fut une nouvelle fois un moment passionnant avec du coup le regret que les venues du groupe en France se fassent dans un gigantisme qui ne peut satisfaire que les passionnés de Yorke et sa bande. Comme le remarquera si pertinemment ma caution morale de la soirée « ce devrait presque être obligatoire pour tous les grands groupes de se produire aussi dans des petites salles comme ça ..." savoir encore privilégier l’humain pour faire partager, ressentir des émotions vraies ... voilà ce que tous les artistes devraient un jour méditer

Partager :

publié par Sfar le 18/01/08
Derniers commentaires
gab - le 18/01/08 à 15:48

yeah !
ça y est t’es officiellement notre experte Radioheadesque alors.