accueil > articles > zooms > VA

publié par Mickaël Adamadorassy le 23/08/16
Rock en Seine 2016 -- Le programme Cargo! du vendredi
Rock en Seine 2016 — Le programme Cargo ! du vendredi

Plus que quelques jours avant Rock en Seine 2016, on commence à guetter la météo (a priori il fera chaud et beau), on regarde les nouveautés (essentiellement un espace dancing pour groover toute l’aprem’ et plus encore), on n’oublie pas que cette année on paye sans cash et on s’inscrit donc avant le festival. Et bien sûr on se concocte son petit programme personnel et comme l’année dernière on va partager le nôtre avec vous.

Pour le vendredi 26 août, finalement il n’y a pas vraiment de choix cornéliens, les groupes qui jouent en même temps s’adressant à des publics assez différents... donc on ne fera pas dans l’originalité en vous conseillant Two Door Cinema Club ou The Last Shadow Puppets, par contre on vous conseille fortement notre coup de cœur de la journée, le duo Slaves qui envoie du bon gros punk saturé et accrocheur. On attend pas mal aussi de Bombino et de son rock mélangé, de la folk/rock mélodique de The Strumbrellas, mais bon voyons tout ça en détail

l’après-midi

14h45 Pour commencer la journée, pas vraiment le choix.. c’est Mimetic au Dancing ou rien (ou la première bière ou le passage au stand pour les bouchons atténuateurs spécial live). C’est de voir le nouvel espace de Rock en Seine qui a bénéficié d’un travail sur la sonorisation de du Groupe de Recherche Musicale de l’INA et parmi les collaborations de Mimetic, on trouve les tétines noires, ça fait de bonnes raisons d’aller au moins jeter une oreille et un oeil.

15h30 Là c’est plus compliqué, vous voulez de rock’n’roll mâtiné de soul, bien envoyé mais classique jusqu’au bout des tirettes de son orgue hammond (Theo Lawrence, Industrie) ou vous tentez le rock nigérien de Bombino(Grande Scène) ? Nous on a choisi Bombino, pour l’originalité mais on se garde une option pour Theo.

16h15 rap vs "folk façon big band que ça déborde de bons sentiments partout"... ça parait évident, un peu trop évident mais bon on s’est senti tout de suite à la maison en écoutant The Strumbrellas(Pression Live) ... néanmoins Logic a de sérieux arguments et la programmation rap de Rock En Seine a déjà révélé de belles perles (Run the Jewels l’année dernière)

17h05 prenons un instant pour rendre aux hommages aux gens qui écrivent les bios des artistes, ils font de sacrés efforts pour vous donner envie et Adrien Soleiman à lire sa bio, on a sacrément envie... malheureusement une fois qu’on écoute, ça ne fonctionne pas du tout, que ce soit la voix ou les textes. De toute façon, la pêche et le mélange rétro/electro de Caravan Palace (Grande Scène) nous faisait plutôt envie à la base... On est juste pas sûr de tenir 45 minutes, les titres ayant tendance à se ressembler...

17h50 on vous parle même pas de l’autre, pour nous il n’y a que Slaves, une des grosses découvertes de la programmation 2016 de Rock en Seine, ce duo punk manie le gros son aussi bien que Royal Blood mais propose quelque chose de bien plus foutraque et réjouissant, l’étiquette punk n’étant pour le coup vraiment pas abusive, on espère qu’ils seront aussi bruyants et déjantés en live que sur disque ! (Pression Live)

18h45 On a pensé leur faire une infidélité, l’attrait de la nouveauté plutôt que les vieux briscards mais bon face à Bastille, The Brian Jonestown Massacre (Industrie) l’emporte haut la main.

19h45 Si vous n’aimez pas le reggae, pas vraiment de questions à se poser c’est l’electro pop cool de Jack Garrat, l’approche comme les sons sont un peu trop dans l’air du temps mais il lui arrive d’emballer la machine, de sortir des schémas assez souvent pour qu’on puisse imaginer un live vraiment intéressant. Il pourrait même remporter le titre enviable de "classieux comme James Blake mais pas chiant". (Pression Live)

le soir

20h45 Two Door Cinema Club ... certes Clutch a à la fois du groove et des riffs bien lourds mais Two Door Cinema Club quoi... (Grande Scène)

21h45 : le rock efficace de Royal Republic fera l’affaire, Birdy Nam Nam ce n’est de toute façon pas notre truc...

22h : Si jamais Royal Republic ne nous a pas plus à 22H un seul concert, Rendez-vous à la Scène Ile-de-France et ensuite un blanc de 30 minutes... Si vous y allez, allez y un peu en avance... sauf si le chapiteau IDF a été agrandi, vous risquez de ne pas voir grand chose sinon. Ah oui et la musique ? euh on va dire qu’ils ont beaucoup écouté the cure et la vague punk. La question risque d’être ont-ils *trop* écouté...

23h : On aurait bien voulu se la jouer découverte ou pointu en vous proposant autre chose que la Grande Scène mais d’une le premier album de The Last Shadow Puppets, The Age Of The Understatement était tout à fait recommandable, le second a pour bonne fée monsieur Owen Pallett quand même, ça fait déjà pas mal de bons arguments mais en plus Flavien Berger le chant est insupportable et Breakbot comment dire enfin bref non... mais donc The Last Shadow Puppets, sans réserve aucune !

Partager :

publié par le 23/08/16