accueil > articles > zooms > VA

publié par Mickaël Adamadorassy le 25/10/16
Pitchfork Music Festival 2016
Pitchfork Music Festival 2016

Le Pitchfork Music Festival fête déjà sa 5ème édition à Paris, toujours installé dans la Grande Halle de la Villette. Le cru 2016 propose comme d’habitude une affiche plutôt alléchante voir carrément immanquable : en effet, deux de nos chouchous s’y produiront pour leur seule date française connue accompagnant leurs albums : Bat For Lashes, dont l’album The Bride est sorti en juillet 2016 et Warpaint avec Heads Up disponible depuis fin septembre.

Rien que ça suffirait déjà à notre bohneur mais bien sûr il y a encore bien d’autres groupes à voir sur les trois soirées du festival(cf programme complet ci-dessous), précédées le 25 et le 26 par le Pitchfork avant-garde, un mini-festival autout du quartier de Bastille avec 42 groupes dans 7 salles et belle initiative, un ticket unique par soir pour se ballader comme on veut entre les salles. (On vous renvoie vers le site officiel pour le programme complet d’avant-garde, y en a juste trop :)

Pour le "main event" comme ils disent, on va par contre vous en parler plus en détails, on commence aujourd’hui par les concerts du jeudi et on complètera demain.

— Jeudi 27 octobre —

17h30 - Aldous RH (pop/soul)

Si jamais Prince avait laissé une place à prendre, Aldous RH pourrait bien être le meilleur candidat, il est certain qu’il a le « Love » en tout cas, certains trouveront son mélange de pop et de soul sensuel et langoureux, on ne nie pas un certain sens du groove au monsieur, par contre il a y a un sérieux danger de mollesse voir d’endormissement et on adhère pas des masses aux petits cris aigus. En live ça va être quitte ou double : soit le charisme est là et fait tout passer, soit ça va se finir au bar. Si vous avez le "love" aussi on vous laisse avec un live un poil plus excitant que les clips officiels :

18h00 - Avelino (hip-hop)

Honnêtement le Hip-Hop c’est pas trop notre spécialité mais de temps il y a des groupes comme Run The Jewels qui arrivent à nous séduire malgré notre peu de connaissance du genre. Avelino a de bons arguments pour provoquer le même genre de coup de coeur : une belle voix aux graves bien travaillés, des beats et un accompagnement qui ont une certaine originalité.

18h45 - Parquet Courts

Ah enfin du bon gros rock indé, Parquet Courts est totalement dans le canon : guitares Fender qui crunchent façon Sonic Youth, la basse solide des Pixies, un flow vocal à la Beck parfois, des chansons qui partent un peu dans tous les sens, exposant leurs influences Garage, Punk, Folk, Rock, c’est un peu bordélique et décousu mais c’est jamais chiant.

Ci-dessous un live un peu ancien mais très chouette pour KEXP, on vous conseille aussi leur album Human Performance sorti cette année.

19h45 - Suuns

Voilà un groupe dont on attend beaucoup, ce qui est pas forcément souvent le cas pour une formation plutôt electro mais leur album Hold/Still est capable de vous plonger dans des strates de noirceur synthétique qui tout d’un coup s’effacent pour quelques lignes de guitare en son clair, c’est bizarre, étouffant, haletant sur disque et si on en croit leur concert à la route du Rock, le live est tout aussi impressionant.

20h25 - Floating Points Live

la seule chose qui a retenu notre attention dans la bio de Floating Points est quen plus de faire de l’electronica (la vraie, la bien abstraite sans une guitare ou un chant à l’horizon), le bonhomme est docteur en neuroscience et y a aussi le mot "live". De là à imaginer que la grande halle se transforme en cortex géant avec de gigantesques fibres nerveuses parcourues d’électricité et des neurotransmetteurs fluo qui dansent dans le public il n’y a qu’un pas. Enfin espérons que ce soit ça...

21h15 - DJ Shadow

Je ne vous ferai pas l’affront de vous présenter une pointure comme DJ Shadow (et puis ça rend l’article un peu moins long), si vous connaissez vraiment pas, voici une vidéo récente avec Run the Jewels dont on parlait plus haut.

22h20 - Mount Kimbie

ça fait déjà 3 ans que le très acclamé Cold Spring Fault Less Young est sorti et il faut reconnaitre que dans un genre dont on est pas toujours très fan Mount Kimbie a réussi à nous séduire par l’originalité de son univers et de son approche, depuis ils se sont fait assez discrets. Et puis pour de l’electro ils ont un live finalement assez "vivant" avec beaucoup d’instruments hors BARs et claviers

23h15 - Nick Murphy / Chet Faker

Le pitch pour les paresseux c’est que Nick Murphy serait le James Blake australien, ça tombe mal pour nous on respecte la classe de James Blake mais il nous endort un peu. Et c’est pas juste pour Nick, en tant que Chet Faker, ce qu’on a écouté nous a paru un peu plus enthousiasmant que du James bis. Mais bon le live sera l’occasion de les départager !

Partager :

publié par le 25/10/16