accueil > articles > albums > Peter Henry Phillips

publié par Céline Bourdin le 13/03/17
Peter Henry Phillips
- The Origin
The Origin

Petit à petit, l’oiseau fait son nid. Après avoir longuement opéré dans l’ombre comme musicien pour de nombreux artistes québécois (notamment Ariane Moffatt et Elisapie Isaac), Peter Henry Phillips (Pierre-Philippe Côté, de son vrai nom) s’est finalement présenté en pleine lumière avec son premier opus, The Origin. Cinq années de travail auront été nécessaires afin de faire naître un album immédiatement enivrant au cœur duquel l’auditeur se retrouve plongé dès les quelques notes inaugurales.

Sorti en 2015 dans les contrées québécoises, The Origin débarque en France deux ans plus tard, précédé d’une mini-tournée et de deux passages par la capitale (au Divan du Monde et aux Trois Baudets). Une belle manière de faire découvrir du mieux possible un album qui révèle toute son ampleur en live, emmenant le spectateur dans une performance millimétrée – seul ou accompagné par son groupe – où l’art visuel rencontre la musique. Éminemment cinématographique, l’univers de Peter Henry Phillips prend ici tout son sens en suscitant une kyrielle d’images aptes à nourrir notre imaginaire.

Enrichi de quatre titres dans l’édition française (dont les superbes Secret et Bloom), The Origin vient confirmer la puissance d’un monde aérien et terrestre à la fois, hanté par la beauté et la nature. Ouvrant l’album, The Wind pose les jalons d’un voyage aux allures d’intense road-trip avant de s’aventurer vers un climat plus feutré avec Dreamcatcher, premier single ayant pour choriste improvisée une pluie battante. Instantanément reconnaissable, la voix de Peter Henry Phillips frappe de son timbre marqué au sein de pièces faites d’envolées lyriques (Henry, hommage à son grand-père) ou d’incursions électroniques (Hold That, Almost Died).

Il émane de The Origin, album en forme de renaissance artistique, une sincérité et un soin évidents, couplés à un désir d’embraser le cœur du public sans artifices. Peter Henry Phillips, auteur-compositeur-réalisateur-arrangeur, y exploite avec brio son côté touche-à-tout, déjà entraperçu à de nombreuses reprises par le passé. Loin de n’être qu’un pâle ersatz de Patrick Watson, il dévoile surtout un coup d’essai particulièrement réussi et suffisamment prometteur pour nous donner envie de suivre sa carrière de très près.

Partager :

publié par le 13/03/17
Informations

Sortie : Coyote Records/ Universal Music Group

Liens

Peter Henry Phillips sur Bandcamp

https://peterhenryphillips.bandcamp.com/