accueil > articles > lives > VA

publié par Mickaël Adamadorassy le 25/08/17
Rock en Seine 2017 - Le Petit Guide Cargo!
 Rock en Seine 2017 - Le Petit Guide Cargo ! — Rock en Seine, 207 — Domaine national de Saint-Cloud, Saint-Cloud

Dimanche

On se lève encore sous le charme du superbe concert de PJ Harvey et de sa petite troupe (9 musiciens dont 2 batteries et selon les morceaux jusqu’à quatre guitares, parfois quatre cuivres dont deux joués en même temps par le même , du violon, des claviers etc..), on entend encore la jazzmaster de John Parish qui vibre avec le riff de To Bring You My love mais bon il reste encore une journée de Rock en Seine et de bonnes choses à voir.

15:15 - Cascade - Car Seat Headrest : un pied dans l’indie rock, un autre dans le grunge, les guitares en son clair qui tricotent par dessus la voix un tantinet dépressive, avec un petit air de E (Eels) dans la façon de dérouler les paroles et puis d’un coup vient le refrain, la distorsion part, ça se met à gueuler, c’est joyeusement bordélique, ça tient à la fois de Nirvana et de Pavement. Alors Car Seat Headress est définitivement la bonne entrée en matière pour cette dernière jounée de Rock en Seine

16:00 - Brodka - Scène Firestone : Pendant que Deluxe assure le spectacle sur la grande scène, nous vous invitons plutôt à chercher la scène Firestone dans les confins de Rock en Seine pour découvrir Brodka, musicienne polonaise qu’on soupçonne de pratiquer le même genre de sorcellerie que Bat For Lashes, son dernier album en tout cas propose des ambiances captivantes, un peu "burtoniennes" et à la croisée du plusieurs genres, on est ni dans l’electro, ni dans la folk et ça rend les choses plus intéressantes encore.

17:00 - Scène Île de France - Djmawi Africa : Là encore on va privilégier la découverte et l’originalité de la formule : DJMAWI AFRICA c’est un collectif de huit membres formé à Alger, avec des influences diverses et une large palette d’instruments.

17:45 - Grande Scène - Mac Demarco : On se rappelle encore de son concert précédent à ReS, autant pour la musique que pour l’attitude très cool du bonhomme et de son groupe, qui s’amusait à reprendre Coldplay pendant un break technique. Cette fois ci c’est la grande scène pour Mac Demarco et on est très curieux de voir si le mec le plus cool du monde est prêt pour ça (oui c’est un défi Mac)

19:00 - Scène Île De France - Clara Luciani  : Un des concerts qu’on attend le plus, on a passé un super moment en session Cargo ! avec elle, on est impatient de découvrir la formule groupe en live.

19:45 - Grande Scène - Cypress Hill : Formation culte du hip-hop on choisit Cypress Hill, par curiosité et pour varier un peu les plaisirs et puis ce qu’on a écouté de Lemon Twigs ne nous a pas convaincus

20:50 - Le Bosquet - Slowdive  : pas trop besoin d’explication là, quand on va voir Slowdive on sait à quoi s’attendre, le dernier album du groupe ne fera pas dire le contraire, le son et la démarche sont la même qu’il y a 10 ou 20 ans.. le truc c’est que si on aime la dreampop et le shoegazing, ça fonctionne toujours aussi bien

22:00 - Grande Scène - the XX  : On ne se rappelle pas franchement du deuxième album de the XX, alors le concert sera l’occasion de réviser et puis d’entendre celles du premier album qu’on aimait bien.

Samedi

Finalement on aura échappé à la pluie vendredi et heureusement car le parc est déjà bien boueux et compte quelques belles flaques dont on espère qu’elles auront disparues aujourd’hui vu qu’il n’a pas plu pour l’instant. Après une première journée de festival plutôt rock avec 9 groupes vus au compteur, on est pas mécontent de calmer le jeu et de varier les plaisirs en attendant le concert de PJ Harvey, le moment fort du jour avec Jain, Girls in Hawaii et/ou Peter Peter mais commençons en douceur avec Thérapie Taxi.

15:00 - Industrie - Thérapie Taxi  : Ces quatre parisiens proposent une électro-pop mélodique avec des textes en français réussis, plutôt drôles mais faussement superficiels, avec un rien d’amerture en arrière-goût (comme le houblon ?). On les a eu en session et c’était très chouette, on est impatient de découvrir le live.

15:55- La Cascade - DBFC  : Pas d’alternatives alors bon... DBFC c’est plutôt électro mais le dernier album s’est paré de guitares électriques et est pas du tout désagréable, très "zen" dans l’approche mais plutôt "catchy". Ça vaut le coup d’aller y jeter une oreille, surtout que la cascade et l’industrie sont juste à côté.

16:40 - Grande Scène - Band of Horses  : On avait bien envie de découvrir Lysistrata en live, dont on entend beaucoup de bien depuis un moment mais les mélodies lancinantes de Band Of Horses, la cauton Jason Lytle qui a produit leur petit dernier. Mais si vous avez envie de gros son, on vous conseille Lysistrata, la proposition est tout aussi valable, on a arbitré en faveur de Band of Horses parce que c’est a priori plus difficile de les revoir qu’un groupe français

17:25 - Cascade/Bosquet - Girls In Hawaii / Peter Peter  : Oui il y a bien deux groupes, ils sont tous les deux géniaux, on les aime d’amour, les Girls depuis longtemps, Peter Peter un peu moins mais son deuxième album est pour nous déjà un des meilleurs de 2017. On ne comprend pas pourquoi la prog les met face à face quand elle joue généralement les oppositions stylistiques sur les mêmes horaires. Comme les girls avaient fait un break et ont de nouveaux morceaux, on va commencer par eux mais on va sûrement essayer de chopper 10 à 15 minutes de Peter Peter

18:00 - Grande Scène - Jain  : Il n’est pas courant de faire la scène principale d’un gros festival avec juste un album au compteur et une carrière très courte mais Jain elle est arrivée avec un style et une voix mais aussi un son original, qui incorpore tout un tas d’influence en premier lieu ses années passées en Afrique, ça donne un premier album excellent avec quelques singles imparables qui l’ont portée rapidement au sommet et on trouve que c’est amplement mérité.

19:00 - Cascade - Little Dragon : De l’électro suédoise, les morceaux se laissent écouter, en face Her ne nous séduit pas, le titre écouté mélange cocottes funk et solo de saxo, tout cela nous fait penser irrémédiablement à Georges Michael... alors électro suédoise ce sera (ou pause ?)

20:00 - Grande Scène - The Kills : On ne va pas vous présenter The Kills quand même :)

21:10 - Bosquet - Columbine : En théorie Columbine c’est tout ce qu’on déteste dans le hip-hop français commercial, un autotune dégueulasse, des instrus qui peuvent virer à la caricature, toujours autant d’égotrip, des paroles très axées cul et pourtant on a commencé à écouter et on s’est pas arrêté avant la fin de l’album... une sorte de fascination malsaine, une vraie qualité musicale ? peut être que le live nous le dira, en face Lee fields satisfera un certain public, il fait bien ce qu’il sait faire, mais rien de très neuf là dedans.

22:00 - Grande Scène - PJ Harvey : C’est le concert du festival qu’on attend le plus, les vidéos de ses autres prestations et les louanges de notre matelote Mélanie sur cette tournée ont beaucoup aidé car on a eu du mal à rentrer dans le dernier album et la qualité des prestations scéniques qu’on a pu voir nous donne envie d’y revenir.

23:30 - Le Bosquet - Sleaford Mods : du hip-hop anglais joués par deux quadras qui ont des tronches plutôt punk réformé, ça ne peut pas ressembler au hip-hop français ou ricain et effectivement l’esthétique sonore de Sleaford Mods est très old school et en même temps très différente du hiphop 80’s, l’approche vocale peut être classique comme limite punk, c’est sur le chemin du retour après PJ Harvey, ça mérite qu’on s’y arrête un moment et plus si affinités.

Vendredi

Et c’est parti pour une nouvelle édition de Rock en Seine, le ciel est menaçant mais peu importe on a envie de gros rock qui envoie, de riffs énormes capables de faire fuir les nuages, et de prestations qui décoiffent. ça tombe bien il y a tout ça dans la programmation de ce vendredi et souvent de belles alternatives si notre parcours est un peu trop rock pour vous mais comme on dit si c’est trop fort c’est que... (encore que ça se discute en ce moment)

15:30 - Grande Scène - Frank Carter & The Rattlesnakes : du rock bien énervé avec des riffs qui font mouche et un chanteur qui a l’air d’avoir tout du showman, voilà une bonne entrée en matière pour l’édition 2017 de Rock en Seine. On a envisagé Inüit pour une certain originalité et la voix féminine mais la composante électro nous a un peu ... refroidis. Si le gros rock vous laisse de marbre et que vous êtes plutôt dans le délicat, c’est néanmoins une solution de repli envisageable

16h15 - Cascade - Cabbage : Encore du rock, encore du déjanté mais à l’anglaise cette fois, les guitare tranchantes, un genre de voyou qui pousse la gueulante punkoide dans le micro, parfois deux ou trois voyous en même temps. ça révolutionnera pas la musique mais la formule est efficace et présage d’un bon moment.

17h05 - Grande Scène - The Pretty Reckless : on connaissait un peu The Pretty Reckless, on les classait dans "grosse machine rock commerciale ricaine".. et c’est pas entièrement faux... sauf que positionné à l’exacte limite entre rock FM, hard rock et metal, il y a ce qu’il faut de gros riffs bien envoyés et puis il y a cette voix pas du tout dans la minauderie mais plutôt rugueuse avec ce petit voile très rock 70’s/stoner qui enjolive les refrains. Là encore pas très original mais très efficace. Il semblerait qu’on ait envie de rock cette année .. mais on a hésité avec la chanson française grand format de Barbagallo. Autre proposition intéressante : Témé Tan sur la scène Firestone, vous pouvez déjà lire tout le bien qu’on en pense dans le live report de son concert à la Maro. Le bonhomme assure vraiment sur scène alors si vous avez envie d’autre chose que du rock ou de la chanson, c’est carrément recommandé.

18:00 - Bosquet - Beach Fossils : l’Indie Rock de Beach Fossils n’était pas tellement une évidence face à Gunwood, de la folk, joliment exécutée avec de belles voix. Mais eux sont français donc on aura l’occasion rapidement de les revoir et la scène ile de france n’est pas idéale si vous appréciez d’être près des musiciens, il faut venir tôt sinon vous ne verrez rien voir vous resterez dehors.

19:00 - Grande Scène - At The Drive-in : les autres propositions ne sont pas si mal mais At The Drive-in quoi.... On n’a jamais eu l’occasion de les voir alors on ne va pas louper celle-ci

20:00 - Scène Ile de France - No Money Kids  : refusons l’évidence Jesus & Mary Chain et privilégions le sang neuf. L’album De No Money Kids est vraiment bien et le live devrait largement vous faire oublier les vétérans.

21:00 : on vous laisse choisir, entre Franz Ferdinand, MNNQNS et Allah-Las, aucun n’est tout à fait notre tasse de thé, alors difficilement de faire une recommandation, de notre côté, on ira faire des photos de Franz Ferdinand et sûrement voir un bout de MNNQNS

22:00 - scène de la cascade - MØ  : de l’électro-pop, assez proche de ce qu’on entend à la radio et qui fait boum boum boum mais c’est pas désagréable, en face du hip hop qui nous a pas inspiré

23:00 - scène du bosquet - The Black Lips : Flume trop electronica pour nous, The Shins, on a essayé et réessayé, rapport à Garden State mais on adhère pas vraiment alors ça sera The Black Lips et même si c’est un choix par élimination, on pense que c’est une bonne conclusion à ce premier jour plutôt rock’n’roll (on l’espère en tout cas) de Rock en Seine 2017.

Partager :

publié par le 25/08/17