accueil > articles > lives > Arctic Monkeys

publié par Kid P le 02/02/12
Arctic Monkeys
- Le Zénith, Lille

Les Arctic Monkeys se paient une petite tournée des Zéniths de France pour défendre leur 4ème album “Suck It And See” et ils ont bien voulu faire un détour par Lille. Immanquable bien sûr, comme n’ont pas hésité à le rappeler les quelques milliers de fans réunis ce soir pour faire vibrer les planches du Grand Palais au rythme du rock anglais de Sheffield.

Et dans tout ça, on ne sera pas dépaysé très longtemps car Miles Kanes, le grand copain des Monkeys est de la partie pour ouvrir la soirée. Fidèle à lui-même et à son personnage de showman un poil dandy, il livre un set efficace et déjà ravageur et ravageant, surtout les premiers rangs de la fosse où l’on doit déjà évacuer une certaine catégorie de la population, jeune et blonde...

Place aux 4 gars de Sheffield, qui débarquent sur scène vêtus de leurs perfectos en mode rocker bad boys. Le ton est donné, il n’y a plus qu’à envoyer le son messieurs. On notera pour la gente féminine, qu’Alex Turner a decidé d’arborer sa plus belle coiffure à la David Tennant (s’il y a des fans de Doctor Who qui me lisent, celle là, c’est rien que pour vous). Point Femme Actuelle refermé, place à la musique. Et finalement, rien d’étonnant, ce sont des musiciens taillés pour la scène, qui aiment ce qu’ils font et prennent plaisir à jouer et à chercher le public. Public qui leur a très bien rendu car Turner s’y est repris à plusieurs fois pour saluer la “great audience” de la soirée, probablement surpris que les nordistes aient autant de répondant face à un groupe qui se cantonne le plus souvent aux salles parisiennes.

Niveau setlist il y en avait pour tout le monde, un mélange équilibré entre les 4 albums du groupe, avec les tubes obligatoires érigés en véritables murs du son explosifs. (je vous souhaite un jour de vivre “Brianstorm” en live, vraiment). Quelques surprises (un featuring et surtout le final atmosphérique sur 505 avec Kane revenant sur scène pour 2 titres), une nouvelle chanson (“Evil Twin”), de quoi combler le fan des Monkeys qui avait fait le déplacement.

Soirée sans fausse note et si vous n’avez pas déjà vos billets,on vous conseille d’aller les voir si leur tour bus s’égare près de chez vous sur les quelques dates qui restent !

Partager :

publié par Kid P le 02/02/12